Passage de la Ligue 1 à 18 clubs : les scénarios possibles pour le Stade Malherbe

En proie à de grandes difficultés financières en raison de la crise sanitaire et des droits télé, la Ligue 1 pourrait prochainement passer à 18 clubs, selon son nouveau président Vincent Labrune. Adepte des scénarios abracadabrantesques, le Stade Malherbe pourrait bien en être l’une des premières victimes. Voici les différents scénarios possibles.

Le plus classique :

Les hommes de Pascal Dupraz luttent toute la saison pour accrocher une montée directe en Ligue 1, mais doivent se contenter de la place de troisième synonyme de barrages en raison d’une trop grande irrégularité à l’extérieur. Des barrages que les Caennais remporteront haut la main au terme d’une double-confrontation épique face à Metz lors de l’ascenseurico. D’Ornano exulte, mais la fête est de courte durée : l’ampleur de la crise économique oblige Vincent Labrune à annoncer le passage de la Ligue 1 à 18 clubs avec effet immédiat quelques jours plus tard. Seules deux montées et deux descentes seront autorisées cette saison. Le Stade Malherbe reste à quai.

Le plus rageant :

Promu en Ligue 1 après une deuxième place arrachée grâce à douze buts inscrits dans le temps additionnel, Malherbe bataille toute la saison 2021-2022 pour assurer son maintien. Une année enthousiasmante qui verra les joueurs de Pascal Dupraz terminer à une honorable 17e place, malgré des moyens financiers limités. Suffisant pour se maintenir en Ligue 1 ? Non, puisque les quatre derniers sont relégués en Ligue 2 avec le passage à 18 clubs. Terrible désillusion.

Le plus déjà vu :

Fraîchement promu en Ligue 1, Malherbe est déjà pratiquement condamné à quatre journées de la fin. Mais les Caennais enchaînent trois victoires consécutives qui leur permettent de remonter à la 16e place et d’espérer un maintien en cas de résultat positif sur la pelouse de Lorient, bon dernier et d’ores et déjà relégué. Une équipe lorientaise entraînée par un certain… Pascal Dupraz, démis de ses fonctions un an plus tôt malgré la montée obtenue avec Malherbe. Malheureusement, la rencontre vire au cauchemar et les Lorientais s’imposent finalement 3-2, entraînant avec eux les Caennais dans l’antichambre du football français.

Le plus WTF :

Menés 3-0 par le PSG à la mi-temps de la dernière journée, les Caennais doivent absolument s’imposer pour assurer leur maintien en Ligue 1 avec le passage à 18 clubs. Héroïques en seconde période, ils réalisent une remontada formidable et s’imposent finalement 4-3. Les 5 000 supporters autorisés à assister au match envahissent le terrain, et Pascal Dupraz se sègue en public au milieu de la pelouse de d’Ornano. Des images intolérables pour la Ligue de Football Professionnel, qui décide d’infliger une pénalité de 3 points au Stade Malherbe… qui coûtera son maintien au club caennais. La débandade.

Le plus nîmois :

Après une saison 2021-2022 difficile en Ligue 1, les joueurs de Nicolas Seube (désormais entraîneur numéro 1 du Stade Malherbe) terminent la saison à la 18e place. Une place initialement synonyme de barrages, mais finalement transformée en relégation directe à cause du passage à 18. Pierre-Antoine Capton tente de négocier un arrangement avec son ami Vincent Labrune, lui demandant de décaler la réforme à la saison prochaine : “Si on est pas trop con…” ose l’actionnaire caennais lors d’une conversation téléphonique. Il terminera finalement en garde à vue et le Stade Malherbe n’échappera pas à la relégation.

La SMacadémie

Beaucoup de Havrais nous suivent sur Twitter à défaut de nous suivre en Ligue 1.