Bon dieu de bordel de merde à cul !

Putain si on a le droit une fois dans une vie de vider son sac de merde sans mettre de **** ou de /;?@#!!!, c’est bien maintenant nom de dieu ! Merde à la fin, bordel à cul, il nous arrive quoi à Caen putain !!!???

Pardonnez-moi, j’ai toujours été très polie et j’ai toujours tenté de maintenir un minimum de décence, même quand Nicolas Seube a pris sa retraite, MAIS WOW CHIER LA FOUTRE MERDE ! J’encule la bienséance, on va ptet descendre en National. National ça rime avec chacal, trou de balle, amoral ! Oups pardon la rechute, je redeviens polie quelle connasse.

Il se trouve que j’ai eu le déclic samedi dernier, au moment précis où on rate un penalty dans la lutte pour le maintien. Là, comme beaucoup d’entre nous, je pense que j’ai eu un petit c̶o̶u̶r̶t̶-̶c̶i̶r̶c̶u̶i̶t̶  AVC, à côté d’une enfant de 5 ans, j’ai crié criéhé, non pas Aline, mais : “PUTAIN DE PUTE BORDEL DE MERDE SA MEEEEEEEEEEEEEEEEERE”.

Et là, depuis, incroyable : l’enfant n’a pas changé. Aucun signalement de l’école. Aucun mimétisme de l’enfant vis à vis de sa mère : pas un gros mot prononcé. Deux solutions : soit elle ne supporte pas Malherbe, soit en fait on peut se lâcher et dire les pires horreurs qu’on a sur le coeur (rouge et bleu). MËME TOI MON AMI COINCÉ RENAUD, JE SAIS QUE TU N’AIMES PAS, MAIS SI TU DIS PAS UNE PETITE GROSSIERETÉ LA OU ON EN EST AUJOURD’HUI PUTAIN DE MERDE T’EN DIRAS JAMAIS MON CON !

Le but ce n’est pas d’insulter quelqu’un en particulier, mais d’expulser un peu de nos souffrances (ça change de nos joueurs). Allez, tous ensemble ENCULÉE DE SAISON ENCULÉ DE KARMA ENCULÉÉÉÉÉÉ !!!!!!!!

Voilà après ça, on va pouvoir se reconcentrer sur l’expression de tout l’amour qu’on a pour notre club qui en a BESOIN. Allez, une dernière pour la route : BITE DE CHIOTTE DE NATIONAL  !

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.