Rachat du SM Caen : Oaktree et Pierre-Antoine Capton prennent la parole

Formé pour une occasion bien spéciale – le sauvetage du plus beau club du monde, le Stade Malherbe – le duo PAC feat Oaktree a un flow que beaucoup nous envieront bientôt. Pierre-Antoine Capton et le fonds américain se sont rencontrés, par-delà l’Atlantique, et c’est en Normandie qu’ils ont concrétisé.

“Made in Normandie”, les lyrics :

Oaktree : Je suis Américain et je suis basé en Californiiiie

En 2020 j’ai de l’argent à placer en Normandiiiie

Pierre Antoine et moi on s’est mariés c’était en plein été

Quand on m’a parachuté dans un club français

La ligue 2, PAC, tu me l’as racontée

Et dans mon coeur, j’ai déjà imaginé…

Les vaches rousses blanches et noires

Sur lesquelles tombent les centres de Pi

Et les putschistes partants made in Normandie

On s’marre avec des connards

Des footings à la prairie

Et le bon cidre doux made in Normandie

Le jeu made in Normandie

Le feu made in Normandie

Dans un ptit stade plein d’amis

Et puis les filles aux joues rouges

Qui donnent aux joueurs de là-bas

Qui donnent aux joueurs de l’amour

L’amour made in Normandie

Oh oui les filles aux joues rouges (et bleues)

Qui donnent aux joueurs de là-bas

Qui donnent aux joueurs de l’amour

L’amour made in Normandie

PAC : Je suis pas Américain et je suis né à Trouville City

En 2020 il fallait pour Malherbe trouver de la trésorerie

J’ai mis ma cape de sauveur et je suis parti dans ton pays

J’ai tremblé en attendant que tu dises enfin oui

La ligue 2, je te l’ai racontée

Mais sais-tu seulement sur quoi tu as misé ?

Les vaches rousses blanches et noires

sur lesquelles tombent les centres de Pi

et les putschistes partants made in Normandie

On s’marre avec des connards

Des footings à la prairie

Et le bon cidre doux made in Normandie

Le jeu made in Normandie

Le feu made in Normandie

Dans un ptit stade plein d’amis

Et puis les filles aux joues rouges

Qui donnent aux joueurs de là-bas

Qui donnent aux joueurs de l’amour

L’amour made in Normandie

Avatar

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.