Mon match à WAM : Capton America, The Purchase!

On l’attendait comme le blockbuster de l’année ce passage devant la DNCG, mais les Américains savent rentabiliser : pourquoi se contenter d’un épisode lorsque l’on peut faire une trilogie? Le capital du club passe de puits sans fond à puissant fonds dans une production signée Capton, le patron d’AB qui connaît le p.a.-ba de la négociation.

Cette fois pas de putsch, le Trouvillais garde la pêche et a mis à la main à la poche : 1.5 millions d’euros en cash pendant que le repreneur joue à cache-cash. Méfiance toutefois, car il y aura un troisième round et Hollywood aime les final twists : est-ce que ce sera America first ou America’s fist?

Munissez-vous de pop-corn et appréciez le coq-porn. Générique!

Le Stade Malherbe de Caen, en association avec la crise de COVID 19, Domino’s Ligue 2 et la DNCG, vous présente…

A “Powerful US Hedge Fund” production

Executive producer : Pierre-Antoine CAPTON

STARRING

Pierre-Antoine CAPTON as Capton America
Gilles Sergent as Sergent Malherbe
Fabrice Clément as The Ex-Putschist
Jean-François Fortin as Himself

Director of Photography : David

A film by We Are Malherbe

CAPTON AMERICA : THE PURCHASE!

(CAPTON AMERICA : LA PURE CHAISE!)

Tout commence avec Jean-François Fortin, un président ambitieux pour son club, désireux de lui faire franchir un cap, le Capton. Une intrigue se déroule en secret, ouvrant la voie au film d’actions.

” – Pierre-Antoine, le club a besoin de toi. Le club a besoin de Capton America! – C’est un chemin sans retour Jean-François, tu le sais?”

Le monde l’ignore alors, mais Pierre-Antoine Capton est en réalité le fameux Capton America. Le club prend peur et décide lui aussi de faire appel (sic) à son super-justicier : Sergent Malherbe!

” – Halte Capton America! Vous ne passerez pas!- Ce Sergent Malherbe est trop fort… Que faire?”

Sergent Malherbe terrasse Capton America avec le soutien des putschistes. L’illustre soldat retombe dans l’ombre où Fortin le rejoint.

“Aaaaaaargh…”

Mais une nouvelle menace, terrible, plane sur le club et Sergent Malherbe a été vaincu. Le nouveau président, jadis parmi les putschistes mais en réalité homme de paille de l’Oncle Sam à travers une firme bien connue, revient solliciter l’appui de Capton America avec l’aide de Jeff Fortin à qui il a tout expliqué.

” – Capton America, nous sommes dans le même camp. Il fallait que tu perdes le premier round pour pouvoir racheter le club à vil prix. Je suis désolé. – C’est vrai Jean-François? – Il m’a mis au courant après sa prise de pouvoir. Nous sommes désormais dans le même Caen.”

Capton America a compris la leçon. Pour vaincre les Putschistes, il doit aussi bénéficier de soutien. Il fait alors appel au Puissant Fonds d’Investissement Américain, une solide organisation qui lui adjoint ses plus terribles négociateurs.

” – Allons poutrer ces putschistes ! A l’assaut!”

Capton America part affronter les putschistes pour le rachat des parts du Stade Malherbe mais soudain, incroyable! Sergent Malherbe surgit des tréfonds de Venoix, l’heure de la revanche a sonné…

” – Sergent Malherbe, je t’en offre 10$ dollars l’action. – Quoi? C’est minimum 100€! Et tu manges des tripes à la mode de Caen! – Bon ok, disons 11$?”

Mais le justicier normand est devenu un super-vilain et s’est vendu au MEDEF, sinistre organisation âpre à la négociation. Toutefois, au terme d’une parlotte acharnée, Capton America s’empare des parts et le Puissant Fonds Américain peut entrer en actions pour le moment capital : le passage devant la DNCG.

Pas pratique de marcher sur un tapis de culs.

Après deux premiers passages douloureux, cette fois c’est une véritable boucherie! Capton America et ses acolytes ne font pas de quartier. Rien ne s’oppose au rachat du club et à sa pérennité. Capton America peut s’asseoir sur la pure chaise et est désormais Capton Americaen!

THE END

Avatar

Adepte du passement de genre (littéraire) comme des phrases de transition, c'est avec un solide jeu de mots qu'il tentera de vous emporter dans son esprit tourmenté d'exilé.