“Papa, ça veut dire quoi, poutrer?”

Scène vécue : animé par l’excitation du match de ce soir, comparable à celle que tu ressens quand tu te cognes le pied nu contre un meuble ou que tu marches sur un lego, tu as tout de même décidé d’arborer ton beau t-shirt collector floqué de la devise qui fait trembler (de rire) chacun de nos adversaires : « bonsoir, nous allons vous poutrer ».

Arrive alors ta fille qui te pose direct la question fatidique, avec l’innocence d’un Gilles Sergent croyant être capable de ne pas se planter en reprenant le SMC, ou d’un Yoel Armougom pensant que son 59e centre de la soirée trouvera une tête sur laquelle se poser: « Papa, ça veut dire quoi, poutrer ? »

Tu ressens soudain une compassion infinie pour le père de la pub Lactel qui doit gérer le « comment on fait des bébés », bien que tu préfères la parodie des Nuls. Parce que les nuls, ça fait un bout de temps que tu les pratiques et que tu les vois 38 fois par ans se dandiner sur un carré vert. Sauf que tu préfèrerais largement affronter la question où tu devras expliquer que Papa rentre dans Maman et balance la sauce, parce qu’au moins, la réponse, tu la connais. Alors que là …

Comme ça fait bien longtemps que tu vois bien plus de poutres sur pornhub qu’à d’Ornano, la section micro-trottoir de WAM a décidé d’investiguer pour t’aider à te sortir de ce mauvais pas. Nous avons compilé pour toi les suggestions de réponse des personnes que nous avons pu interroger :

  • Murielle, conteuse pour enfants : « une légende raconte qu’à une époque, il y a fort longtemps, le SMC poutrait à tour de bras et marquait des buts en jouant bien. Et qué s’apelorio Quezac. »
  • Aurélien, prof d’histoire : « une poutre, ça remonte à des temps préhistoriques où les dinosaures tels que le cyrilwatius, le ngolosaure et le elarabyx marchaient sur la ligue 1. »
  • Remi R. , gardien de but : « c’est le truc contre lequel t’as envie de te mettre la tête et de frapper très fort quand tu prends 1 but casquette contre les pollués. Un message pour Steve Yago : rdv à 23h ce soir derrière le Leclerc Lenfrant. Faut que je te parle. Viens seul, surtout. »
  • Pascal D., intermittent du spectacle : « une poutre, c’est quand t’as BIEN JOUEEEEEEEEEEEEE ! (mais pas trop bien, hein, sinon tu perds) »
  • Andy D., expert en arrêts maladie de la CPAM de l’Hérault : « #essaies2poutrer »
  • Jean-François F., chef d’entreprise : « une poutre, je me souviens, j’en ai pris une bonne il y a 3 ans. »
  • Rui A., étudiant en Français grand débutant : « La poutre, cé oun bonch voui tramart sa grou futchebol e pour la cartpua. »
  • Enzo B., 16 ans, jeune abonné : « mon grand père m’a dit que son grand père avait connu quelqu’un qui avait vu une poutre un jour. J’espère en voir une avant de mourir de vieillesse. »
  • Damien D.S, défenseur central : « Les poutres, je les ai piquées en partant pour Rennes. Vraiment désolé les copains, j’avais pas le choix pour que mon nouveau club sans âme en trouve une et que je joue la ligue dech’. Force à vous. »
  • Emmanuel M., père fouettard : « la poutre, t’en verras une en vrai quand je l’aurai décidé. Et pour l’instant, bah j’ai pas décidé. T’as pas besoin de savoir. Et ce soir, 18h au lit. »
  • Simon A., journaliste et chat noir : « une quoi ?! Jamais entendu parler… »

Voilà, nous espérons que ces munitions vont pouvoir t’aider à affronter l’adversité. La rédac de WAM te soutient de tout cœur dans cette nouvelle épreuve. Courage, frérot.

Partager :

Barde dans la section musique de WAM, parce que supporter du SM Caen, c'est un peu moins déprimant en chantant.