Inquiétudes après la découverte d’un variant caennais

“Bien jouééééééééééééééééééééééé !!!!!!!!!!”

 

L’inquiétude grandit autour du nouveau variant détecté lundi soir au stade d’Ornano, car les symptômes de ce variant Caennais du Coronavirus sont multiples :

  • Comme avec le virus initial, on constate une perte du goût et de l’odorat (incapacité à sentir le jeu)
  • Fatigue chronique empêchant de courir (ou alors au ralenti)
  • Perte de la motricité amenant à rater une passe à 2 mètres ou à chuter sans raison dans la surface (appelé “syndrome Gioacchini-Frappart”)
  • Troubles de la vue empêchant de voir un adversaire partir dans son dos (appelé « syndrome Weber »)
  • Incapacité à réagir même face à une humiliation infligée par un voisin pollué
  • Propos incohérents tels que « bien jouéééééé » lors d’une passe vers l’arrière

Le débat agite la communauté scientifique car ce variant dit « Caennais » pourrait avoir été importé par un patient zéro en provenance de Savoie. Le virus a contaminé tout l’Ehpad de d’Ornano mais également les plus jeunes qui accompagnent nos anciens proches de la fin.

Notons que seul le test anal permettrait de détecter ce virus, expliquant la douloureuse sensation éprouvée  par les supporters malherbistes.

Le remède pour guérir de ce virus ? Certains scientifiques préconisent un simple -mais parait-il efficace- coup de pied au derrière, tandis que d’autres suggèrent de se faire pickeu avec le vaccin Astra Seubeca.

Seb WAM

Tombé dès son plus jeune âge dans le chaudron de Venoix, Seb est toujours resté fidèle à Malherbe, et suit non sans passion et souffrances le parcours de son club.