Entretien : 50 nuances de poutre

Méconnu parmi les départements de poutre-mer, l’ile de Saint-Poutre-et-Niquelong est pourtant le principal réservoir mondial de futurs poutreurs. Nous sommes allés dans sa capitale, Pointe-à-Poutre, rencontrer Dick Beam, l’agent qui poutre le marché des transferts, afin qu’il nous décrive la fabrique des artisans de la poutre. L’homme nous accueille poutre apparente, en terrasse d’un tripot sis au bord de la mer, en bordure d’un poutrère. En guise de salut, il tâte notre poutre, laquelle doit rester bien dure tout au long de notre séjour, et demande si nous souhaitons être aidés par une thérapoutre. Nous déclinons l’offre et commandons un poutrito accompagné de succulentes poutrines de poulet au poutrika, tandis que lui se fait servir des poutres de mer grillées aux poutrons. Entretien.

Bonjour Dick, merci de nous recevoir.
Je vous en poutre, c’est bien normal.

Depuis quand exercez-vous à Pointe-à-Poutre?
Je suis né ici, dans le quartier de la Poutre Usée (prononcer “Heuzée”, ndlr), où mon père, qui travaillait comme poutrier, a poutré ma mère, poutraire de renom. Grâce à elle, j’ai beaucoup lu et appris sur les origines de ma poutrie.

Très bien, commençons par là alors. Quelle est son histoire?
Officiellement, elle fut créée par Poutrarque, un des plus grands poutreurs de l’histoire, et Poutrix est son saint protecteur. Toutefois, certains la font remonter à Cléopoutre, voire même Poutrocle, selon une mythologie récemment apparue. En réalité, nous sommes tous les hériters, et probablement la poutrance, d’un seul et unique ancêtre commun, le Père Poutras.

Eh ouais!!!

Vraiment? C’est incroyable, nous le connaissons très bien figurez-vous! Qu’est-ce qu’il devient?
Eh bien, après avoir fondé Poutrage de France, votre sponsor maillot apparemment, il a été élu empoutreur de l’ile, mais il est très contesté aujourd’hui par des extrémistes de tous poils comme Philippe Poutrou, un activiste antipoutriste, ou la famille Le Poutre, du domaine de Poutretout. Et puis, il a maille à poutrer avec nos encombrants voisins…

Vous parlez du Poutristan?
(Il s’assombrit) Voilà. Depuis la découverte de leurs réserves de poutrole, leur président, Vladimir Poutrine, et leur ministre de la Défense, le général Poutraeus, menacent de poutrer notre territoire. Ce sont de véritables sacs à poutre! Récemment, ils ont piraté notre système et ont volé des gigabites de données. Nous sommes au bord du poutrage, on the verge comme on dit. La région est une véritable poutrière, mais nous ne nous laisserons pas faire, par Poutrix! (Il se met à chanter) Allons enfant de la Poutriiiiieuh…

Hum… Très bien, changeons de sujet. Parlez-nous de l’académie.
Elle a été fondée il y a 10 ans, non loin de la poutrière, où les anciennes gloires sont en poutréfaction. C’était alors un terrain vierge poutrissant sous les poutronimbus.

C’est à la fois curieux et glauque, non?
Au contraire ! Vous savez, les poutrepointu(e)s et, plus généralement, les poutrelongniquais, évoluent en bande tout au long de leur vie et ne redoutent rien tant que la débandade. La présence de leurs prédécesseurs les rassure. Notre devise, c’est “un poutre tous, tous poutrent un!”.

D’accord. Comment se porte l’académie?
Poutrement bien! Saint-Poutre regorge de jeunes espoirs poutris de talent. Nos jeunes enchaînent les poutrages dans toutes les catégories et constituent un vivier inestimable. Tiens d’ailleurs, hier notre sélection a poutré celle de Poutristan, dont l’équipe n’est que poutre aux yeux. Un véritable poutrage à sec!

Restons corrects s’il vous plaît. Quel est le parcours classique de vos jeunes joueurs?
Nous détectons habituellement les jeunes talents une fois qu’ils sont en âge de poutrer. Une poutre de 15cm est exigée pour commencer, puis la poutre doit progresser d’un centimètre par an pour atteindre une taille respectable en fin de carrière. La difficulté, c’est de détecter les poutres qui ne progresseront pas ou plus avant d’arriver à maturité. Pour cela, nous interdisons l’auto-poutrage et sommes très vigilants sur les demi-molles. Lorsque l’un de nos talents est un peu poutraque, on l’envoie se faire poutrir sans délai.

Euh… Pourquoi pas? Et sinon, niveau football?
Nous développons des qualités indispensables au football moderne : la capacité à gicler, à presser, l’endurance et l’art de tripoter. D’ailleurs, les meilleurs tripoteurs signent obligatoirement leur premier poutrat pro avec l’acédemie et, par la suite seulement, sont transférés. Vous savez, nos joueurs ont une propension naturelle à aller en Gaule, particulièrement chez vous où ils tripotent à la mode de Caen, mais ils peuvent aussi être attiré poutre-Couesnon, poutre-Manche, voire même poutre-Atlantique.

Et comment se passe le métier d’agent ici ?
Le plus important, c’est d’avoir beaucoup d’entrejambe…

… De l’entregent vous voulez dire?
Non, de l’entrejambe. C’est tout. Regardez donc notre vidéo promotionnelle, vous allez comprendre.

Pour conclure, pouvez-vous nous parler d’une pépite en particulier?
Le meilleur, actuellement, c’est Poutr Chibrovski, un jeune poutreur qui n’a pas peur de les poser sur la table tout en étant très respectueux car, ici, contester une décision arbitrale est considéré comme un poutrage à magistrat. Je crois qu’il est sur les tablettes du Stade Malherbe d’ailleurs.

Ah oui tiens, on allait oublier! Quelles sont vos relations avec le SMC?
C’est notre meilleur débouché à l’heure actuelle, nous sommes en contact régulier avec la cellule de recrutement et, il faut bien le dire, sans vous nous serions financièrement dans le poutrain. Il faut dire que vous avez beaucoup fait pour populariser le poutrage dans la région et que notre illustre géniteur est, je crois, originaire de chez vous.

Un dernier mot pour le futur adversaire du club?
Bonjour le HAC, nous allons vous poutrer.

Avatar

Adepte du passement de genre (littéraire) comme des phrases de transition, c'est avec un solide jeu de mots qu'il tentera de vous emporter dans son esprit tourmenté d'exilé.