26 novembre 2017

Caen-Bordeaux : les notes du match.

Dix ans après s’être pris pour des Maradona, nos petits Caennais l’ont joué plus modestes mais pas moins efficaces face à des Bordelais petits crus. 1-0 et nous voilà clairement en embuscade pour l’Europa League.

Vercoutre : 8/10, toujours meilleur en vieillissant. Seule sa robe orange laisse un peu à désirer.

Mbengue : 7/10, vif et léger, il se déguste déjà comme un grand cru.

Djiku : 8/10, solide et puissant, il a su mettre les attaquants adverses à la cave.

Genevois : 6/10, tannique et tonique, il ne fait pas toujours dans la finesse mais ça passe.

Guilbert : 10/10, débouché à la hâte et pas à la bonne température en début de match, il a ensuite été intense et généreux.

Aït-Bennasser : 7/10, de retour sur la table, il a encore montré des trésors de rondeurs et de finesse dans nos bouches.

Féret : 6/10, vieilli en fût de Rennes, son bouquet est toujours complexe et subtil. Manque un peu de longueur pour finir les matches.

Kouakou : 5/10, léger et un peu court, on l’a apprécié plus gouleyant.

Bessat, non noté car bouchonné, remplacé par Nkololo : 5/10, qui sans cette fois-ci faire dans la piquette ne nous a pas non plus régalé le palais.

Rodelin : 9/10, je t’aime Ronny Rodelin, je veux m’enivrer de ton nectar délicieux sans ne plus jamais dessoûler de toute ma vie.

Santini : 8/10, le retour du cru solide, capiteux, charnu qu’on aime. A regoûter accompagné d’un bon Repas.

 

Bonus : l’interview censurée.

WAM dérange dans les hautes sphères parisiennes. Nous publions donc cette interview hilarante d’avant match, non publiée par un média situé entre 19 et 21 minutes. Merci tout de même à eux d’avoir posé les questions à nos réponses.

1/Comment aviez-vous vécu la saillie de Jurietti ?

Très bien, c’était plutôt amusant de voir le joueur d’un club censé nous être supérieur s’énerver parce qu’on l’avait baladé. Les supporters caennais avaient même préparé un tifo papelitos en son honneur au match retour au Parc Lescure. L’intervention de Jurietti nous avait beaucoup fait rire, elle est d’ailleurs dans le générique de notre émission radio.

2/ Et le 5 à 0 qui est un score historique pour Caen ?

C’est historique oui mais mes plus anciens se souviennent plutôt du 2-3 a Lescure en 1989 avec le hat-trick de Divert (mené 2-0, Caen gagne 2-3 et se maintient !).

3/Les Normands avaient vraiment chambré les Girondins ?

On sait bien qu’un Bordeaux, c’est toujours meilleur chambré. Là on n’a pas compris pourquoi ça s’emballait comme ça. Ils l’auraient certainement mieux vécu si ça avait été Paris.

4/Comment vit-on le titre de l’équipe adverse dans son propre stade ?

Franchement, on était au bord du gouffr(an).

5/Malcom vous fait-il peur ?

Pas du tout, c’est un garçon sympathique et très intelligent. Francis son grand frère et Loïs sa mère sont en revanche assez flippants c’est vrai. Même s’il est vrai qu’il est assez Dewey balle au pied.

6/Que vous inspire les Girondins de Bordeaux aujourd’hui ?

Malgré Toulalan de certains, d’autres y vont plutôt Pellenard. Bref c’est pas le Plaśil mais on s’en Contento.

Partager :

A propos de Michel Thor

Michel Thor

Une sympathique mascotte barbue, cornue et vêtue d’une seyante tunique rouge et bleue. La vraie vie d’un pur Viking doué de talents inattendus qui vous fera partager ses déliriums sur Malherbe et tout le reste.
Spécialiste de la pop-culture française des années 70 et 80, Michel-Thor connait par cœur la chanson « Sur des musiques érotiques » d’Herbert Léonard ainsi que son solo de saxophone.

  • Email