7 novembre 2016

Caen – Nice : l’un vaincu, l’autre pas

Sur le papier, l’affiche paraîssait déséquilibrée. L’invaincu, l’autre pas. Et à la fin, routournement de situation : l’un vaincu, l’autre pas. Un après-midi où tout se bouscule, les joueurs, les émotions et même les points, trois d’un coup c’est complètement fou.

Quand tu refais le Carnaval de Nice. Photo : Stéphane Geufroi - OuestFrance.

Quand tu refais le Carnaval de Nice. Photo : Stéphane Geufroi – OuestFrance.

Ça commence comme chaque semaine, avec un lexomil. On l’annonce quand même, personne ne nous croit.


Niveau de confiance maximum :

Et là, au coup d’envoi: stupeur. Ça tient la route. On attend, on attend, mais pas de signe apparent de faiblesse. Un murmure d’espoir parcourt les tribunes et les internets : « Sont-ils de retour ? »

Les commentateurs du match, premiers surpris, tentent une analyse tactique pour comprendre ce qui commence à se dessiner sur la pelouse de d’Ornano :

La poutre commence à prendre forme donc. Entre pugnacité et défense âpre, Ronny Rodelin surgit et lance son sprint. Il se prend les pieds dans une haie à l’entrée de la surface et passe le relais non pas à Paul mais à Ivan Santini.

La deuxième mi-temps démarre sur le même rythme, rigueur, solidité et un peu d’angoisse quand même. En vue des 45 minutes à tenir, j’ai repris un troisième lexomil. Balotelli fait du mal à Seube et au poteau.

Ai repris un jesaispascombientième lexomil. Oh, des confettis, c’est joli ! Oh une occasion caennaise ! Mais j’ai pas compris ce que Claudia Cardinale venait faire au club de gym, surtout pour faire du mal à Danièle Gilbert.

Un petit point sur Nicolas Seube Ce Héros peut-être ?

Tout le monde a haussé son niveau de jeu, mais comme le sien n’était déjà pas trop bas à la base, Jo est au-dessus du lot.

Oh et puis Ronny aussi.

Coup de sifflet final, l’effet du Lexomil se dissipe pour tout le monde :

Le bonus « mot de la fin » pour celui qui aurait mieux fait de se taire (ou de prendre un lexomil) :

Partager :
Tags:

A propos de La Caencaneuse

La Caencaneuse

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.

  • Email