Nancy-Caen : Ah Correa crie !

T'approche pas de ça malheureux ! (crédit photo : France Bleu)

T’approche pas de ça malheureux ! (crédit photo : France Bleu)

Innovation tactique majeure ce mercredi en coupe de la ligue. Le Stade Malherbe expérimente le 4-2 : pas de défenseur, 4 buts encaissés et 2 buts marqués. Il y aura certainement de quoi débriefer sévère sur ce nouveau système de jeu.

Il faut bien reconnaître que dès les matin les signes moyennement positifs s’accumulent.

L’ami Paul Reulet prépare sa première titularisation de la saison avec un nombre prémonitoire de ballons dans son filet.

Mais du côté des supporters l’humeur est malgré tout à la bonne humeur et à l’optimisme.

Le choix du coach de faire jouer les jeunes et de changer 10 titulaires sur onze fait évidemment beaucoup jaser sur les internets.

Malheureusement l’enthousiasme pour la jeunesse triomphante est de courte durée et la première mi-temps nous fait passer par toutes les émotions, surtout les plus négatives.

Heureusement la deuxième mi-temps est d’un tout autre acabit, c’est à dire limite pire.

Seule note d’optimisme dans cette soirée hideuse, le doublé de Jean-Victooooor ?

Et ça finit en sucette, ce qui peut être assez agréable ceci dit.

Une sympathique mascotte barbue, cornue et vêtue d’une seyante tunique rouge et bleue. La vraie vie d’un pur Viking doué de talents inattendus qui vous fera partager ses déliriums sur Malherbe et tout le reste. Spécialiste de la pop-culture française des années 70 et 80, Michel-Thor connait par cœur la chanson "Sur des musiques érotiques" d'Herbert Léonard ainsi que son solo de saxophone.