Agouazi : l’essayer, c’est l’adopter

  C’est vrai qu’au départ, on ne l’avait pas particulièrement remarqué sur Adopteunjoueur.com, mais Laurent Agouazi a su faire battre ton petit cœur en deux coups de pieds et de cuiller à pot.

        3615 code Qui n’en veut ? Nous on en veut bien, on le garde même, Laurent Agouazi. Quoi quoi quoi, alerte mauvaise foi ?! À notre décharge, quand c’est estampillé Istres, on a du mal à sauter au plafond au départ, y’a comme une retenue. Faut dire que Lolo – si tu nous l’autorises Lolo – il avait l’air un peu timide, un peu en dedans, à la présentation des joueurs. Et là, humainement, avec ta voix de poissonnière, tu n’avais pas pu retenir ton jugement hâtif : « s’il est pas content d’être là il a qu’à le dire hein ».

         Ben tu t’es plantée. Il n’était juste pas content de se taper le protocole et la presse. Et en plus il faisait froid. Ce qu’il aime Lolo (t’es toujours ok pour qu’on t’appelle Lolo, Lolo ?), c’est la pelouse. Celle de Michel d’Ornano,  belle comme elle est en ce moment, ça lui a donné des ailes. Et nous du palpitant. Deux matchs, deux buts  pour lui, deux bonds et deux bras grands ouverts pour toi.

     Ton nouveau héros, épaule solide sur laquelle ton cœur fébrile de supportrice malherbiste a envie de s’appuyer, tu l’as déjà vanté à tout le monde comme si tu le connaissais depuis toujours. Mais là où on peut se demander si ça ne va pas un peu trop vite entre nous Lolo, c’est quand tu as pris le brassard face à Lens. Comme ça, bim, c’est un direct Lolo. Et là, il y a eu comme un pincement. Est-ce que l’autre milieu def’ Nicolas Seube ne sera pas un peu jaloux ? La suite au prochaine épisode.

Partager :
Avatar

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.

2 Comments

  1. AvatarMiles

    Istres certes, istres d’accord, mais il n’y a pas joué longtemps…

    C’est surtout du bon milieu de terrain formé au FC Metz tout ça.
    Façon Proment et Leca, sauf que son prénom c’est pas Grégory.

    Il se surnomme La Gouz’,
    et il est venu conquérir la pelouz.

Laisser un commentaire