26 février 2018

Les notes de Dijon – Caen ! #DFCOSMC

Tradition oblige, comme lors des deux confrontations précédentes entre Burgondes et Vikings, nous revînmes de Gaston-Gérard avec un 2-0 dans la besace. À défaut de revenir avec un match nul qui aurait satisfait les supporters, le SMC a livré un match nul qui les inquiète plutôt. Alors pour que les notes du matches à WAM soient moins nullaches que ce Dijon-Caen, on les a mises en chanson : un CD dédicacé de Didier-Félix Angebarbe-Livien à gagner pour le premier qui trouve quels titres à succès (!) sont ici parodiés ! En attendant, c’est zéro pointé pour tout le monde (sauf un) afin de piquer au vif nos z’héros en espérant que ça leur donnera un coup de fouet pour briller à nouveau en Copa Nacional ! Aqui es la hora de las notas del match à WAM !

  • VERCOUTRE : 0/10 – Je suis sans défense / Je m’appelle Rémy / Et je prends deux buts / À chaque match le samedi
  • DJIKUH : 0/10 – Djikuh, pas dans son assiette / À court de jeu peut-être / N’était pas à la fête
  • DA SILVA : 0/10 – Et Da Silva ? Comme-ci comme-ci comme-ci comme-ça / Alors qu’on le croit en pleine bourre / Il met un CSC c’est lourd
  • GENEVOIS : 0/10 – Genevois s’rait déjà / En bas de la liste / Encore bien plus bas /Qu’celui d’Diomandé / Son nom s’écrirait
  • ARMOUGOM : 0/10 – J’m’appelle Yoël / J’ai dix-neuf ans / Et j’suis petit / C’est dur dur d’faire son entrée / À Dijon en février
  • GUILBERT : 10/10 – God save our gracious Guilb / Long live our noble Guilb / God save Fred Guilb
  • FÉRET : 0/10 – Avec les ans / Avec les ans, gars, ça se voit / Que tu as pris de l’âge, qu’t’as perdu ta vista / L’meneur quand ça va plus, c’est qu’faut l’laisser souffler / Quelque temps sur le banc, et c’est très bien…
  • PEETERS : 0/10 – Stef, my stef / Oooh baby / J’attends l’jour où tu vas tout péter
  • RODELIN : 0/10 – Mais t’es pas là ! Mais t’es où ? Pas là !
  • CRIVELLI : 0/10 – Ce gars-là n’était rien / À côté d’Santini / Mais voilà qu’il obtient / Plus de temps d’jeu que lui / Enzo Crivelli
  • SANTINI : 0/10 – Il s’appelle Ivan Santini / Il s’appelle Ivan Santini / Il voudrait marquer plus de buts / Et pas qu’des pénalties, le samedi / Il voudrait marquer mais pour l’heure, il en chie
  • STAVITSKI : 0/10 – Stavitski, Stavitski, Stavitski, Stavitski / Playing like a foot in Didjonn, Stavitski
  • BAZILE : 0/10 – Simple / Bazile / Vous n’aimez pas son blase ?
  • SANKOH : 0/10 – C’est Baïssama / Qui rentre sur la p’louse / C’est Baïssama / Qui rentre sur la p’louse / Il va s’amuser, pas longtemps mais s’amuser / Même si le ballon il va pas l’toucher / C’est lui Sankoh, Sankoh, Sankoh
  • GARANDE : 0/10 – Quand il s’assoit sur le banc / Qu’il regarde jouer Caen / Il voit le match en rose / Qu’il opte pour un 3-5-2 / Ou pour un 5-3-2 / Il voit de bonnes choses
Partager :
Tags:

A propos de Graham Risks

Graham Risks

Amateur de foot (Wellbeck, Zola, Raï), de littérature (Houellebecq, Zola) et de musique (raï), aussi inspiré dans le calembour lourd que le pronostic merdique ou l'analyse concise, il a abandonné le Hamburger Artichaut Cheddar au profit du Sandwich Moules Camembert. C'est dire si, dans la vie, Graham risque.

  • Email