Le Lyon plus fort que le léopard

Tout a avait pourtant bien commencé en cette journée du 29 août. Aucun tracteur ne bloquait la ville de Caen et l’annonce de poutrage avait été réalisée dans les règles de l’art.

Même la Caencaneuse avait sorti la panoplie de la win.

Andy était même passé chez le coiffeur la veille du match.

https://twitter.com/blinmaxence/status/637248238773473280

Bref, tout allait pour le mieux.

Habile Fékir ? pour ce qui est de simuler, je crois qu’on tient notre champion.

On nous avait prévenu,

On n’a pas été déçus.

Et à la 18e minute, Fékir marque son premier but. Il en faut plus que ça pour nous démoraliser, à Caen.

À la 25e minute, Delaplace loupe l’inloupable. Et pourtant, il en avait, de l’espace.

A la 38e, on en est déjà à la deuxième barre. Mais je vous promets, j’y suis pour rien.

On croit qu’on va en rester là pour la première période, mais non, Fékir y court, vers le but, marque son 2e à la 44e et enfonce le clou.

En FanZone, pourtant, on reste positif.

Pause pipi à la mi-temps, on est de retour et on veut bouffer du Lyon.

Manque de bol, ce soir, on a un Fékir royal. 58e minute, Fékir plante le 3e. Nos coeurs saignent, et nos anus aussi. Mais chez WAM on est sympa, on te propose de te changer les idées, pour oublier la douleur.

et on sort des analyses qui commencent à sentir mauvais.

J’ai même pas envie de vous parler des splendides coups francs de Delort tellement Lopes est en forme. Écoeurant.

Comme si ce n’était pas suffisant, Daminou glisse légèrement sur Beauvue à la 73e et se fait sortir. On est fâchés tout rouge, mais pas contre notre super défenseur.

https://twitter.com/LucieBacon/status/637663504493883393

Nostradumas était encore dans le stade ce soir, malheureusement…

Beauvue justement, nous plante le 4e but à la 87e. On sait jamais, ils doivent commencer à penser à la différence de buts pour la fin de saison. On sait ce que c’est, on ne leur en tiendra pas rigueur.

Du côté des lyonnais on fait les comptes en rentrant à la maison.

Arrivée ici comme lorsqu'on me choisissait à l'UNSS pour l'équipe de Hand. En dernier. Je suis le bacon grillé de ton burger, la poubelle jaune de ton plastique, la grosse-caisse de ta fanfare, les larges rayures rouges sur ton maillot de Malherbe... Tu peux faire sans, mais c'est vachement mieux avec.