Le Mercato de WAM : Chaker Alhadhur – Comores t’as l’combat

alhadur

Nom : Chaker Alhadhur

Age : 23 ans

Poste : Défense latérale ou tribune latérale, on ne sait pas encore

Surnom : « Beauty Chake »

Points forts :

– Né à Nantes, c’est à la Jonelière qu’est élevé Alhadhur. Un parcours en jeunes plein de promesses puisqu’il est finaliste de la Gambardella en 2009. Alhafraîche.

– D’origine comorienne – donc différent du Chaker continental – il est international depuis 2014, participant contre le Burkina Faso au premier match amical de l’histoire de l’équipe nationale des Comores. Alhahauteur.

– Un Chaker, ça permet évidemment de fusionner un groupe en aidant à mélanger toutes ces individualités. En plus de dépanner en défense, c’est peut-être notre nouveau Gérard. Alhacool.

chaker

– Son patronyme pourrait suffire à décourager les attaquants adverses.

balla

Points faibles :

– Prêté à Bayonne quelques mois après la signature de son premier contrat, il se blesse justement à l’épaule. Deux indices qui laissent suggérer qu’il prend parfois ses partenaires pour des jambons. Alhaïl.

– Barré par Bessat en défense, aspirant légitimement à changer d’air, le gars signe …dans le même club que Bessat pour être certain de rester sur le banc. Peut-être que Malherbe prépare déjà l’avenir en cherchant un remplaçant à Raineau… Alhalongue.

– Enfin, son statut d’international est à nuancer, vu que l’équipe des Comores ne parvient à participer qu’aux « Jeux des Îles de l’Océan Indien », où elle se fait régulièrement poutrer par les Seychelles ou l’Île Maurice. D’ailleurs, le surnom des membres de la sélection est « Les Coelacanthes », du nom d’un poisson rarissime parfois appelé « fossile vivant », ce qui en dit long sur l’énergie de la défense locale – dont les joueurs sont souvent considérés comme morts. Ajoutons pour être complet que, pour recruter un fossile, il faut sans doute être un peu marteau. Alharmant.

Potentiel d’adulation par le public : 7/10

Un défenseur besogneux, destiné à jouer les remplaçants en cas de suspension ou de blessure d’Appiah et Imorou, il faut avouer qu’on a connu plus emballant comme arrivée. Mais le joueur pourrait très bien s’imposer au gré d’une absence prolongée ou d’un parcours en coupe et, qui sait, de tacles farouches en montées rageuses, suivre l’exemple d’un de ses prédécesseurs, arrivé comme remplaçant il y a quinze ans. La Caencaneuse pourrait alors s’écrier « Chaker sur toi ! » …Alhafolie ?

Bonus : Caveglia cherchant la perle rare et ramenant un Canari :

twain

Avatar

Rêvant d'un sport qui conserverait ses valeurs les plus nobles, il trouve en Malherbe de quoi se rassasier d'amateurisme et de fraîcheur. Idolâtrant Titi Deroin et Nico Seube autant qu'Eugène Maës et Jacques Guillard, il écrit n'importe quoi pourvu que ça lui permette de faire des jeux de mots aussi pitoyables que son pseudo.