Les petites annonces du Bon Caen, ou comment gratter des millions

Ce trou dans la caisse, mais ce trou dans la caisse sérieux… 10, 12, 16 ? Ce ne sont pas les chiffres du loto mais le nombre de millions qu’il faudrait faire rentrer pour nous remettre à flot. Un actionnaire, Pierre-Antoine Capton, alias PAC, travaille sur la constitution du radeau de sauvetage. A notre tour de participer à l’effort de guerre : parce que nos PEL ne suffiront pas, nous supporters normands, avançons nos atouts. TOUT ce qui peut nous permettre de renflouer le Titanic est A VENDRE !!!

  • Dictionnaire franco-portugais

Ne nous a pas vraiment été utile mais meut rendre service dans le prochain club de Rui Almeida.

100 euros

  • Masques anti-coronavirus du SM Caen

Vendus neufs car toujours pas reçus 😉 Tarif spécial pour Le Bon Caen :

75 euros

  • Maillot de Steeve Yago

Quasi neuf et impeccablement sec, jamais vraiment mouillé

50 euros

  • La BO du Titanic

Peu servi cette saison, nous ayant causé des problèmes chez We Are Malherbe, merci de nous débarasser

13 euros

  • Un crumble périmé

Cuisiné une première fois dans l’espoir de la signature définitive de Nicolas Bénezet au SM Caen en 2015, puis recuisiné la saison dernière pour la même  occasion. Du coup n’a pas été touché.

59 euros

  • Guide du putsch réussi

Ouvrage retrouvé dans un carton, non déballé, état neuf. Prix élevé mais toujours moins coûteux qu’un dépôt de bilan. Pensez-y.

10.000 euros

  • Yacine Bammou

3 millions d’euros (bah quoi ?c’est le prix qu’on l’a acheté nous !)

  • Le Mont Saint Michel

  • Le contrat de Prince Oniangue

Exemplaire authentique, très rare en ligue 2, inestimable.

2 millions

  • Une statue de Ronald McDonald qui fait la manche

Donation anonyme de Fabrice C.

A débattre (comme le bilan de la direction)

  • Ce Héros

Légende du club, a encore de beaux restes, grande fidélité, dévouement sans faille.

VA MOURIR IL N’EST PAS A VENDRE

Avatar

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.