5 bonnes raisons d’écouter WAM l’émission

Quand vient la fin de l’été sur la plage, il faut alors se quitter, peut-être pour toujours, oublier cette plage et nos baisers, car c’est bientôt la rentrée. Mais rassure toi, la douce mélancolie qui berce la fin du mois d’août sera bientôt balayée par le tumulte de septembre, horizon de tous les possibles et des bonnes intentions. Et puisqu’il s’agit d’attaquer cette rentrée de la meilleure des façons, as-tu pris comme bonne résolution de ne jamais manquer une diffusion de WAM l’émission ? Depuis la première diffusion le 20 février 2015, 84 émissions ont été enregistrées. Si tu hésites encore, voici 5 bonnes raisons d’être une auditrice/un auditeur fidèle.

  1. C’est du WAM à la radio. L’esprit potache demeure mais on revient aussi sur les matchs, on débat de l’actualité du club et, à l’occasion, on peut même sortir des analyses brillantes lorsque Stat Malherbe est à l’antenne (voyez son dernier papier).
  2. C’est sur Radio Phénix. Faut-il encore présenter cette radio associative sacrée meilleure radio locale en 2015? Il y a peu, le site Normandr recommandait l’écoute de Radio Phénix en disant de WAM l’émission  « (c’est) est un vrai régal pour nos oreilles. De la mauvaise foi, des vannes pourries, des personnes plutôt étonnantes et un peu de foot avec l’équipe de WAM, pour décortiquer l’actualité du Stade Malherbe de Caen. » Alors note bien : WAM l’émission, c’est un vendredi sur deux à 19h00 !
  3. Des invités prestigieux : l’émission dure une heure et, lorsqu’il y a des invités, ils ont le temps d’être longuement interviewés. Depuis 2015, WAM l’émission a reçu Titi Deroin, Sébastien Mazure, Bernard Mendy, Nicolas Seube, Remy Vercoutre, Xavier Gravelaine, Gilles Sergent, Manu Imorou, Patrice Garande, Fabien Mercadal…
  4. Un univers particulier : en plus de 80 émissions s’est déployé un ton unique servi par des personnages récurrents et des chroniqueurs réguliers qui fédèrent une large communauté d’auditeurs. L’émission est l’une des plus écoutée de la station et nombreux sont celles et ceux qui interagissent sur le hashtag dédié #WAMlemission. Si vous n’avez jamais écouté l’émission, le mieux est encore de vous forger votre propre opinion en vous mettant des podcasts des émissions passées.
  5. Une prog musicale de qualité : chaque émission est habillée de 3 morceaux. La prog est pointue et variée. Les titres récents se mêlent aux classiques, on va du rock à l’électro en passant par le rap. Plébiscitée par les puristes, la prog musicale a même sa playlist YouTube !

A vos agendas : même en L2, on se retrouve le vendredi 13 septembre à 19h00

sur Radio Phénix – 92.7FM

Jules Tralande

programmateur musical incompris, papa de la section Kids. Carte d'abonné en Pop B et au Jean Patouche.