Saison 2018/2019 : l’année de la montée !

Mes chers frères, mes chères sœurs : La positive attitude. LA POSITIVE ATTITUDE ! Il est l’heure de la nouvelle séance de thérapie collective pour Malherbistes en détresse ! Aujourd’hui, on va apprendre tous ensemble à changer de perspective ! Ecoutez-moi bien, ensemble on va inverser le prisme : il ne faut pas voir ce qui nous arrive comme une descente inéluctable, une glissade vers la relégation, un trou béant qui va nous bouffer, la fin du monde pour après-demain, bref, une lutte pour éviter la ligue 2.
 
 
Un groupe très attentif pour cette nouvelle séance de coaching mental.
 
Non, voyons les choses autrement : ce défi devant nous, il faut le voir comme une conquête, comme une épopée. Comme une montée en fait. Je veux dire, ça fait des mois qu’on nous dit « Ligue 2 ligue 2 » à tout bout de champ, bah on a déjà un peu l’impression d’y être. Ok. Bah essayons de décrocher la ligue 1 ! Au lieu d’avoir à jouer l’accession la saison prochaine, jouons-la maintenant ! Allez tout le monde répète après moi, en serrant les poings : ON NE JOUE PAS LA DESCENTE, ON JOUE LA MONTÉE !
 
Les barrages ? Ça sera nous les outsiders, et c’est nous qu’on les gagnera !
 
C’est quasiment la seule façon dont ça peut se passer. L’autre option c’est qu’on soit tellement bons, dopés par la perspective de la ligue 1, qu’on valide notre accession avant même les barrages. Ça on sait le faire en plus, on est bons en montée objectivement ! On fait ça vite et bien en général, pendant que d’autres clubs normands cherchent encore la billetterie pour acheter leur ticket pour l’élite.
 
Notre job à nous, c’est de réussir à se faire passer pour le gars qui vient de rentrer alors qu’en fait, on aurait du sortir au tour précédent mais qu’on s’est bien planqués dans les chiottes.
 
Et comme ça, en plus, en bonus, la saison prochaine, on aura la chance du promu de ligue 1, genre Reims, genre Nîmes.
 
On l’aura mérité putain notre montée en ligue 1, après c’qu’on a souffert. Faudra s’armer cet été pour être à la hauteur de l’élite par contre, mais quel beau challenge qu’une montée ! Allez, ON NE JOUE PAS LA DESCENTE, ON JOUE LA MONTÉE !
 
Je vous laisse ma prescription pour les semaines à venir : une playlist de chansons pour finir la saison d’humeur conquérante ! Bonne chance !
 
 
(N’oubliez pas de reprendre votre carte vitale en sortant, et à la semaine prochaine !)
 
 
 
 

La playlist intégrale est là : http://youtube.com/playlist?list=PL3aZgsElG3UtzB3vGW9EfsYKYlwUGTRSc

Avatar

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.