Le plan Marcadall pour la reconstruction de Caen

Malherbe est un champ de ruines. Malherbe doit renaître de ses cendres. Comme la France d’après guerre, il faut une volonté ferme et un petit coup de main pour reconstruire. Au lendemain de notre capitulation face à Monaco, il faut déclencher notre plan Marshall à nous pour reprendre notre place dans cette ligue 1 (à savoir la 17ème). Ce sera le plan Marcadall.

La rédaction de We Are Malherbe se mobilise et voilà les pistes de travail que nous proposons modestement à notre architecte reconstructeur pour obtenir entre 39 et 45 points à la fin de la saison.

  • Après un débarquement de 80% de nouveaux joueurs cet été, le béton a du mal à prendre et c’est mou mou. Il faut donc revoir le mélange. Certains cadres n’assumant pas leur rôle porteur, concentrons-nous sur les plus vaillants d’entre eux associés à la fougue de la jeunesse. Sortons de cette formule chamallow, la plus gentille des plus gentilles équipes, c’est fini.

 

  • Sankoh dans le 11 tu titulariseras. Sorry Oniangue, mais dans les affres des matchs de quasi ligue 2, il en est un dont on connaît la combattivité. Ce ne sont pas des princes qu’il nous faut, mais des chevaliers. L’option Baissama cheville ouvrière est à la base du plan.

 

  • A Guilbert le brassard tu confieras. Le terrible tacleur manchot doit prendre son rôle de patron.

 

  • Crivelli, l’Apache, le chien fou, pour user les défenses tu emploieras. Devant la faiblesse de notre attaque, un crevard des surfaces fera toujours plus l’affaire que des intermittents de la technique.

 

  • Du sang frais et de l’insouciance tu apporteras, pour inverser la tendance « joueur dans le doute au dernier tournant de sa carrière ». Bienvenue à toi Evens Joseph, prends tes aises au milieu Jessy Deminguet, remonte d’un cran, Yoël Armougom. Ce le moment de ne pas être timide !

 

  • Fayçal Fajr, la mesure de la mission de maître à jouer qui t’incombes tu prendras. Ca manque de précision et de vision pour l’instant, tu n’es pas en Normandie pour faire un défilé de lunettes. Corrige moi ça, parce que là il est flou Afflelou, il est flou !

 

  • Ta défense tu rassureras. Les fondations sont bonnes pour la reconstruction. On a déjà cette base solide, maintenant au plan Marcadall de construire l’animation. On part quasi de zéro, comme le nombre de tir cadré contre Monaco.

 

  • Et enfin, dernière touche, pour redresser la barre et le moral de tous, spectateurs compris, tu fais intervenir un préparateur mental. En plus de signifier que tu as pris la mesure de l’urgence aux supporters, tu fais travailler un gars sympa comme Gérard, Denis la Moustache ou encore Pascal le grand frère. Un gars qui n’en veut et qui va essayer de réveiller chez nous les gars qui n’en veulent, les âmes de bâtisseurs, ceux qui sont doués aux finitions et ceux qui savent tenir la baraque.

 

QUE TOUT LE MONDE RELEVE SES MANCHES. YES WE CAEN !

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.