L’effet Mercadal : la méga-dalle

Attention cet homme a la dalle. La méga-dalle.

 

« On est trop nuuuulllleuh, on mérite la ligue 2 ! Au secouuuuuuuuuuurs, on va tous mouriiiiir ! Ouin ouin ! »

Alors deux infos très importantes en ce début de championnat mes biches : 1, non on n’est pas « nuleuh », puisqu’on n’est pas nés Havrais ou Nancéiens, et 2, oui, on va tous mourir, et ça nous permettra d’avoir enfin un point commun avec les Havrais et les Nancéiens.

Avant ce jour funeste, y’a pas de raison de paniquer amis Caennais. 11 points en 11 journées, moi je trouve que ça sonne bien désolée. Ça veut dire qu’on en aura 18 à la trêve, et même 70 à la 70ème journée. Et bam, record historique. Non sans rire y’a vraiment pas lieu de s’affoler si vite et si fort. Quand vous vous énervez comme ça en remuant les bras dans le vide on dirait Rémy Vercoutre. Ok, on n’a pas grand chose à se mettre sous la dent ces derniers temps, début de disette, mais c’est pas encore la grande famine non plus. Vous vouliez l’effet Mercadal ? Bah le voilà : vous avez la méga-dalle de victoire.

On le savait, quand même, qu’on pouvait pas changer le coach, l’effectif, le président, la coupe de cheveux de Josie de la compta et le traiteur des salons VIP sans casser des oeufs. Ben là, dites-vous qu’on est en train de peaufiner la recette de l’omelette, mais promis, on sera au point avant décembre. JE VOUS LE JURE JE M’Y ENGAGE C’EST SATISFAIT OU REMBOURSE. Vous m’enverrez vos factures de connexion internet divisé par le temps que vous aurez mis à lire l’article. Mais essayez pas de gonfler l’addition en disant « oui mais je lis lentement ».

On le savait aussi qu’on avait un calendrier délicat, un calendrier de porc même disons-le. Dites-vous que la première moitié de tableau déjà, c’est fait. On se reparle fin décembre quand on aura retrouvé tous nos copains nullos de la deuxième moitié !

Bon, tout ça pour vous dire que je vais vous rassurer pour la suite des événements. EN FAIT, J’AI UN PLAN. Pour que tout aille mieux pour tout le monde dans les semaines qui viennent, il y a une méthode miracle. J’ai pas besoin de me coller une moustache et de me faire une carte de visite de préparateur mental, je vous la livre gratos. Le plan en fait c’est que tout le monde prenne un bon cachet de Lexomil. Enfin tout le monde, sauf Brice Samba, parce que là plus détendu ça serait problématique.

Faites moi confiance, vous, vous prenez vos cachets, Fabinou Mercadou travaille la tactique et l’équilibre défensif/offensif, les joueurs leurs automatismes, Jeff Louis son code, bref, tout le monde est à l’ouvrage et ça va payer. De la confiance et du travail. C’est tout ce qu’il nous faut (et une ordonnance du médecin pour tenir jusqu’en décembre si ça n’a pas suffi à te convaincre).

 

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.