9 mai 2018

Trucs et astuces pour supporter d’être supporter caennais

Aaaaaaaah, les fins de saison du SM Caen… Quel étonnement sans cesse renouvelé ! Quel délicieux suspense ! S’en lassera-t-on un jour ? Oui peut-être quand même. On est même pas loin du tout d’en avoir ras le cul, en vérité. Pourtant, que la montagne est belle. Mais la montagne russe un peu moins. A minima il nous reste encore 10 jours à tirer, voire même plus si on est chanceux ! Du bonheur en barre jusqu’aux barrages à la fin du mois ! Youpiiii ! Quel plaisir !

Que ceux qui n’en peuvent plus lèvent les bras ! Photo : @BenoitCaen

Pour affronter ces doux moments, il me semble d’intérêt général de partager nos petits trucs et astuces pour supporter d’être supporter caennais !

 

1 – l’Alcool.

2 – La drogue.

 

Fin de l’article

 

Mais nooooon, heureusement il y a plein d’autres astuces pour continuer à supporter ce club sans risquer la cirrhose direct !

Et oui, il y a aussi les antidépresseurs, les anxiolytiques et le rosé (comment ça ça compte comme un alcool ?). Après moi j’ai plusieurs autres techniques pour tenir le coup. 1 – penser très fort à Nicolas Seube. 2 – penser très fort à Nicolas Seube en activité. 3 – quand je dis en activité je parle de l’exercice de la profession de footballeur. Bande de dégueulasses.

Autre truc : fermer les yeux quand un attaquant adverse s’avance face à Rémy Vercoutre. Pardon Rémy, c’est pas contre toi, mais faut voir dans quel état on est BORDAYL.

Option également intelligente : ne suivre que le début de la saison. Voire même que le Trophée des Normands en fait.

D’ailleurs, autre possibilité pour positiver en rouge et bleu: se dire que le HAC c’est pire que nous (attention cette astuce ne marchera peut être plus l’an prochain).

Évitez également de parier des trucs avec des copains un peu insensés à la limite du très con comme « cette saison je suis SÛRE qu’on sera dans la première moitié de tableau ». Ou sinon prévoir de quoi payer sa tournée.

Ne manger que du beurre salé, de la crème et du lait est également pertinente. Comme ça tu finis hospitalisé en quelques mois, y a pas Beinsport au CHU et t’assistes pas à la fin de saison.

Moins mauvais pour le cholestérol (quoique) : prendre chaque année trois semaines de vacances entre fin-avril et mi-mai, dans un pays où il ne se passe rien en matière de football, comme Madagascar, la Nouvelle-Zélande ou l’Italie.

Se dire qu’une fois cette espèce de machine à laver pour estomac qui tourne à 2000 tours qu’est le destin du supporter caennais, il y aura une Coupe du Monde ! Une belle compétition où on pourra admirer N’Golo Kanté et de nouveau déchanter à la fin à cause des Portugais. On ne s’en lasse pas de ça non plus <3

Et toi, tu as des astuces ? Bah fais tourner mec/meuf/gamin, parce que pour l’instant, moi, j’ai pas encore réussi à arrêter de me faire du mal. Et qui sait, quand tout ce bordel sera terminé, je repartirai peut-être pour une saison de plus. Déjà parce que Frédéric Guilbert. Et aussi parce que Jessy Deminguet.

 

Partager :
Tags:

A propos de La Caencaneuse

La Caencaneuse

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.

  • Email