21 août 2017

#LOSCSMC : les notes du match

2 matchs et 2 défaites avant d’affronter une équipe chez qui Malherbe n’avait pas gagné depuis 26 ans…inutile de dire que les espoirs étaient minces. On a pourtant regardé le match et on a vu de bonnes choses (si, si, pour de vrai !) et le premier poutrage de la saison ! Les hommes de Patrice El Local sont venus à bout de ceux d’El Loco !

  • Vercoutre (7) : un match tranquillou pour Rémymy
  • Guilbert (10) : à la rédac’ on a décidé que Fred aurait 10 toute l’année.
  • Da Silva (7) : avec Daminou cette saison, la défense c’est du béton
  • Djiku (8) : vous savez quoi ? L’année dernière à sa place on avait Yahia ou Ben Youssef ! Mouahahah !
  • Mbengue (8) : il faudrait peut-être déjà songer à le prolonger !
  • Féret (6) : quelques fulgurances mais il va lui falloir un peu de temps pour se reconvertir en milieu défensif à 35 ans
  • Aït Bennasser (7) : vous êtes sûrs qu’il n’y a pas une petite option d’achat cachée quelque part dans son contrat ?
  • Bessat (6) : à peine le temps de le revoir à son poste privilégié qu’il se claque à la 36ème, remplacé par Avounou (6) : un match correct du gamin qui a décidément la cote puisque Patoche Garande l’a préféré à Manu Imorou, voire Stef Peeters !
  • Bazile (6) : 2 matchs et 24 minutes de bon niveau avant lui aussi de se claquer et de retrouver sa place fétiche à l’infirmerie. Remplacé par Kouakou (7), auteur de quelques grigris et occasion intéressantes.
  • Rodelin (5) : Ronny is not yet on fire, your defense is not yet terrified. Sorti à la 81ème, pour laisser Delaplace.
  • Santini (6) : le compteur d’Ivan le Terrible est débloqué, pleurez défenses de Liguain !
  • Garande (7) : une compo surprise en 4-4-2 pour contrer son idole Bielsa, pari réussi pour Patoche !

L’action du match : cette séquence, qui a certainement inspiré Neymar avant son match contre Toulouse :

 

Et sur la toile ? Là aussi on a vu de bonnes choses !

 

 

On termine avec la revue de presse :

 

Partager :
Tags:

A propos de Titi Deprès

Titi Deprès

Tombé dès son plus jeune âge dans le chaudron de Venoix, Titi Deprès est toujours resté fidèle à Malherbe, et suit non sans passion et souffrances le parcours de son club.

  • Email