11 février 2017

Dijon, on te voit plus aux soirées ?

Dijon, on te voit plus aux soirées

Le SMC 16ème avec 25 points se déplace à Dijon, 17ème avec un point de moins. Le DFCO reste sur 3 défaites de rang et n’a pas gagné à domicile depuis le 21 décembre. Caen est toujours aussi imprévisible : capable d’enregistrer sa première victoire à l’extérieur il y a 15 jours et de se faire taper à domicile la semaine suivante. Bref, après Bordeaux, les Caennais continuent leur … (Note au lecteur : il y avait ici une tentative de vanne à base de vin, genre Bordeaux / Bourgogne, mais c’est pas allé bien loin. On s’excuse et l’auteur du match à WAM sera condamné à boire cul une bouteille de notre réserve perso de Costières lors de la prochaine conf’ de rédac’).

Bref, tout ça pour dire que malgré l’enjeu, on en oublie pas nos bonnes manières.

Et c’est finalement plutôt confiant qu’on aborde cette journée même si le spectre d’un (re re re ) report pointe le bout de son nez à deux heures du coup d’envie.

Et quand tu joues pas et bien tu peux pas perdre, mais tu peux pas non plus prendre les 3 Points. Et puis les 3 points tu y crois parce que Seube dans le 11 de départ ça fait rêver.

C’est donc avec beaucoup d’envoi que les malherbistes entament la rencontre.
Bref, malins les caennais, décident de se camoufler pour ne pas être vus sur le terrain. Un peu comme Alhadhur mais fait exprès.

Du coup, il a bien fallu que l’équipe s’adapte même si c’est pas simple dans la neige.

Bon, on ne va pas se mentir, le terrain n’est pas propice au beau jeu et notre niveau de blague décline en conséquence. Cela dit à ce stade du match à WAM, nous préférons prévenir les fans de Steve Savidange que ce compte-rendu ne contient aucune blague ou jeu de mots à base de moutarde ou mayonnaise. Pour le lecteur déçu, il est peut-être pas trop tard pour choper la fin de l’émission de Patrice Sébastien sur la 2.

Puisqu’on en est aux blagues honteuses, vous savez c’est quoi la différence entre Vincent van Gogh et le SMC?
Le peintre il bat Dijon.

Le comité d’explication des blagues de WAM a décidé de se réunir en urgence. Nous informons les fanzouzes et redoublants de leur première année de fac de psycho que « badigeonner » est un verbe du premier groupe qui signifie « mettre au pinceau une sauce, de l’huile ou de l’oeuf battu sur une préparartion. » Bref, un peintre il badigeonne. Tandis que Bruce Lee dans la fureur de vaincre, il bat dix jaunes. Prenez ça Kev Adams et Gad Elmaleh.

On rigole, on rigole et on en oublie qu’il y a un match.

Alors un peu avant la mi-temps, Ivan rate 2 franches occasions.

Tandis que Diony ira de son doublé

Et Reynet qui sort 2 arrêts de folie

Et ça se termine comme ça…

Curieux pas de deux, la faute à pas de chance… Alors on le sait maintenant, lorsqu’Adamo chantait tombe la neige, il pensait au SMC et à la victoire qui ne viendra pas ce soir…

Tu ne viendras pas ce soir
Tombe la neige
Tout est blanc de désespoir
Triste certitude
Le froid et l’absence
Cet odieux silence
Blanche solitude
Tu ne viendras pas ce soir
Me crie mon désespoir
Mais tombe la neige
Impassible manège

Ce soir Caen est barragiste. La semaine prochaine il faudra taper Lille qui nous devance que d’un point.

Partager :
Tags:

A propos de La rédaction

La rédaction

Quand un membre de notre collectif n'assume décidément pas ses quolibets, il signe au nom de tout le monde.

  • Website
  • Instagram
  • Email