5 février 2017

Les trois points alors ils ont

« C’est trop tard Jo, il n’y a plus Delaplace » (crédit photo : smcaen.fr)

C’était peut-être le casse du siècle, le braquage de l’année, le fric-frac de la semaine mais on s’en fout, ça fait un bien fou. Au terme d’un rude combat nos héros caennais ramènent in-extremis leur première victoire de la saison à l’extérieur. Et c’est bon.

Malgré le vent et la pluie, le match aura bien lieu ce qui est évidemment un premier signe que quelque chose d’extraordinaire va se passer. Côté WAM on a même un pressentiment.

A noter le retour du béninois volant dans le groupe et le soleil à l’arrivée en Bretagne : c’est limite louche cette histoire.

Les supporters malherbistes ont également fait le déplacement en nombre (ah bon ils sont pas venus en bus ?)

Les Guingampais dominent la première mi-temps mais Rémy Vercoutre veille et Jeff Louis n’est pas loin d’ouvrir le score sur un caviar de Vincent Bessat.

Deuxième mi-temps : on continue de laisser nos adversaires tirer au but sans trop s’inquiéter vu qu’on a Rémy-Air-Vercoutre2018 qui est chaud patate dans les cages.

Et puis il y a ces 20 secondes merveilleuses, qui nous rappellent nos plus beaux exploits sexuels.

Mine de rien, on a failli perdre Didier Charpin dans cette affaire.

Sur les internets, la communauté malherbiste célèbre cet exploit avec la retenue qui la caractérise.

La ville de Guingamp tente de s’endormir dans le silence mais ce ne sera pas pour tout de suite.

Partager :
Tags:

A propos de Michel Thor

Michel Thor

Une sympathique mascotte barbue, cornue et vêtue d’une seyante tunique rouge et bleue. La vraie vie d’un pur Viking doué de talents inattendus qui vous fera partager ses déliriums sur Malherbe et tout le reste. Spécialiste de la pop-culture française des années 70 et 80, Michel-Thor connait par cœur la chanson "Sur des musiques érotiques" d'Herbert Léonard ainsi que son solo de saxophone.

  • Email