7 janvier 2017

Reviens en Ligue 1 Andy Delort !

Lorient, Rennes, Saint-Etienne, Marseille, Toulouse, peu importe, ça va vous surprendre, mais moi je le dis : reviens Andy !

Non parce que j’ai une théorie. Son retour marquera le début de la routourne tant attendue et de notre remontée au classement. Pourquoi ? C’EST TRES SIMPLE.

D’abord, ça va énerver un peu tout le monde à Caen, et vu la léthargie actuelle et les profondeurs dans lesquelles on traîne en ligue 1, un coup de pied au cul ne peut pas faire de mal. Et vu qu’on ne joue plus puisque tous nos matchs sont reportés, on pourra regarder Andy tapoter le ballon (ou le banc) à la place, pour les souvenirs. Et se re-énerver.

Ensuite, ça prouvera au club que non, nous n’avons pas intégralement raté notre mercato puisque Santini profitera bien entendu de la comparaison vu qu’il est bien bien BIEN supérieur à Pepito de los Tigres. Donc, coup de boost au moral, hop ça s’active à la cellule de recrutement et, miracle, on trouve de nouveaux renforts avant la fin du mercato hivernal. BINGO.

Et puis, astuce, si Delort quitte les Mexicains, on peut peut-être leur proposer Nkololo déguisé en 9 en dépannage. On peut aussi proposer Ben Youssef au nouveau club de son amigo Andy. Total Patoche sera content d’alléger son groupe et sa migraine.

Du coup, qui dit Patoche content, dit optimisme, dit arrêter de flipper quand on mène à la 60e, dit arrêter de faire 3 changements d’un coup qui nous retournent le ventre et le plan de jeu. Et le score au tableau d’affichage.

Autre point positif, s’il trouve un nouveau club de cœur, VOUS ALLEZ PEUT-ETRE ENFIN ARRÊTER DE METTRE VOS P***** DE MAILLOTS FLOQUES DELORT A D’ORNANO.

Enfin, le retour de Delort en ligue 1 est également à souhaiter pour beaucoup plus que toutes les raisons précédemment citées. Je vous le dis, il le faut pour rassembler la Normandie et les supporters malherbistes autour d’une seule et même cause : se le payer quand il viendra à d’Ornano. Oui c’est un peu moche, mais c’est fédérateur. Il nous faut du fédérateur. Il nous faut de l’envie déraisonnée, du cri du cœur, oui aux ponchos et sombreros en tribune, oui à la boutade, oui au sourire , oui au football qui s’amuse de ses brebis égarées ! Si al futbol que samossas de los brebios egaros !

De là, nous nous engagerons dans une nouvelle ère, une nouvelle lune de miel entre le club et ses supporters ! En avant la fusion, en avant la cohésion, en avant Guinga… non pardon je m’emporte. En somme, à partir du moment où Andy Delort revint en ligue 1 chez n’importe quel pigeon qui aura bien voulu le prendre, du côté du Stade Malherbe, on vécut heureux et on eut beaucoup de beaux enfants supporters <3

Partager :
Tags:

A propos de La Caencaneuse

La Caencaneuse

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.

  • Email