Comment Malherbe va se débarrasser des autres prétendants européens

Les huit premières places au classement actuel contiennent très probablement les noms des futurs européens. Dont celui de Caen. Evidemment. Vous pourrez me dire que Lille est en embuscade derrière, m’enfin qui veut voir Lille en Europe ? Pas l’Europe en tout cas. Quoi qu’il en soit, Malherbe est toujours dans la course à quatre points du troisième.

Alors non seulement on veut une place européenne, mais en plus on ne veut pas une place de merde. Pas de pré-qualifs à la con en trois matchs aller et cinq retour au mois de juillet dans un pays où il n’y a pas d’essence à mettre dans le bus. Au mois de juillet, on n’est pas dispos de toutes façons, on a apéro-concours de pétanque-barbecue à Ouistreham et Rémy Vercoutre est déjà inscrit au concours de Mister Camping.

Classement officiel mi-mars retrouvé sur le bureau de Patrice Garande.

Classement officiel mi-mars retrouvé sur le bureau de Patrice Garande.

Moralité, croyez-moi, il faut aller chercher AU MOINS la quatrième place pour être pépères et éviter de se retrouver coincés en Géorgie un 14 juillet. Les barrages en août c’est plus arrangeant. Pour cela, il va falloir cravacher et éliminer un à un les adversaires encore dans la course. J’ai élaboré un petit plan de bataille en ce sens pour les semaines à venir, prétendant par prétendant.

AS Monaco : Oui, ils ont neuf points d’avance sur nous. Oui. Mais il reste huit journées. Juste assez de temps pour réunir Jean-François Fortin et quelques avocats autour de la table pour contester l’équité sportive face à la non-imposition du club et trouver un vice de forme dans le transfert de Thomas Lemar. Moralité, Tom rentre à la maison Malherbe, Monaco se fait retirer 12 points et zou, en vlà un de moins.
Pour maximiser nos chances : faire tourner la rumeur que Leonardo Jardim a eu un enfant caché avec Albert II.

OGC Nice : Là, le plan est on ne peut plus simple. Je viens de prendre un abonnement au McDonald’s de Saint Laurent du Var, à exactement 7 minutes du centre d’entraînement de l’OGCN. Ben Arfa, Bodmer, Cardinale et consorts seront livrés trois fois par jour en maxi Best Of, leur pêché mignon. J’peux vous dire qu’après ça, ils voleront pas haut les Aiglons.
Pour maximiser nos chances : penser au Happy Meal pour le petit Koziello.

Plan de route pour le livreur niçois.

Plan de route pour le livreur niçois.

Paris Saint-Germain : Bon pour eux, la place européenne est assurée, ne vous fatiguez pas.
Pour maximiser nos chances : attendre quand même que tout le monde se blesse dans les rangs parisiens pour marquer deux buts au Parc des Princes, ça peut dépanner.

Stade Rennais : S’infiltrer auprès du staff, voir avec Landry Chauvin pour avoir ses entrées. A partir de là, expliquer aux joueurs rennais qu’ils ont toutes leurs chances dans le sprint final, à condition qu’ils considèrent désormais chaque match comme une finale. Huit défaites assurées.
Pour maximiser nos chances : entrer à l’infirmerie et échanger les bilans de santé de Yoann Gourcuff et Ousmane Dembelé, pour rigoler.

Olympique Lyonnais : Bien revenus, les Lyonnais sont tout de même fébriles, par définition. Lancer dès maintenant une campagne médiatique de soutien à Valbuena, appuyée par Frédéric Thiriez, juste pour faire chier Noël Le Graët. Sous la pression de la Ligue, petit vélo réintègre le onze lyonnais. Inscrire ensuite Jean-Michel Aulas sur Periscope et le pousser à faire un live après une défaite, lui poser quelques questions pour savoir si Gonalons il est guez’ et Génésio c’est une fiotte.
Pour maximiser nos chances : questionner également Jean Mich’ sur les arbitres et enregistrer la vidéo pour la commission de discipline.

AS Saint-Etienne : Poutrés à l’aller, poutrés au retour, il suffit de s’arranger avec la Ligue pour les affronter encore une ou deux fois d’ici la fin de saison, et le tour est joué. Sans compter qu’ils ont Hamouma et Nolan Roux pour leur faire perdre encore quelques points.
Pour maximiser nos chances : penser à inscrire Stéphane Ruffier sur Periscope.

FC Nantes : Ah on ne les voyait plus revenir. Avec un jeu aussi dégueulasse, on les voyait plus jouer le maintien, avouez. Seulement le Nantais est fourbe. On ne lui connaît qu’une seule faiblesse, son président. Comme d’habitude, sans raison, Waldemar Kita perd patience dans le sprint final, limoge Der Zakarian pour le remplacer par Patrice Garande. Ce dernier refuse, la confusion est totale, le twitto Michel Ker Zadarian en profite alors pour s’imposer coach, entraîne les joueurs dans les soirées de la team Quintal. Les joueurs n’entendent pas le réveil et ratent l’avion, le match sur tapis vert les condamne.
Pour maximiser nos chances : penser à envoyer une caisse de calva à la Team Quintal.

Et voilà, à nous deux l’Europe !

Avatar

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.