Crues et recrues

A quelques jours de la reprise, mon pantalon est toujours décousu. L’intersaison caennaise a été marquée par quelques phénomènes météorologiques exceptionnels, des départs plus ou moins consolables et surtout l’arrivée de nouveaux visages dans l’effectif. Tubes de l’été à l’appui, faisons plus sample connaissance avec nos recrues décentes.

Jérome Rothen

Le retour du grand blond a certainement été l’affiche de l’été. Comme dans Dallas, J.R. n’est pas mort et revient en trombes au pays sans pétrole mais avec des idées. Sa patte gauche qui est tout sauf gauche et son caractère parfois orageux et dans tous les cas bien trempé devraient nous régaler.

Bonus musical : c’est toi ?

 Ngolo Kanté

Depuis Damien Marcq, force est de constater que les recruteurs caennais aiment se faire des Boulonnais. Appelé à concurrencer Fayçal Fajr dans l’entrejeu, le jeune Kanté a déjà montré de belles qualités techniques lors des matches de préparation. Egalement très doué en mots fléchés, il chope de belles définitions surtout dans les hauts de grilles : Ngolo gaule haut dans la case.

Ngolo en chanson, c’est sec et sans eau.

Jonathan Kodjia

La saison dernière notre nouvel attaquant a marqué 9 buts à Amiens, ce qui constitue une belle Somme. Appartenant au stade de Reims, il devra après les orages également passer par les stades de l’essorage et du séchage.

Son tube de l’été à lui, c’est Cavéglia qui lui a chanté au téléphone au moment de le faire venir en Normandie début juillet.

Felipe Saad

Malherbe c’est le Brésil et Riva-Bella c’est Copacabana. Notre nouveau taulier de la défense semble parfaitement s’intégrer à la vie caennaise même s’il devra, météo oblige, veiller à ne pas venir sans bas à l’entraînement. En tous cas le personnage est déjà très attachant, en particulier sur Twitter, où il n’est pas avare de bons mots Saad

Felipe en musique c’est encore le Brésil.

Denis Appiah

Arrivé de Monaco, 28 degrés à l’ombre les pieds dans l’eau, il n’a sans doute pas eu assez de moule pour s’accrocher au Rocher. Poli, valant moins de 12 secondes au cent mètres, Denis a tout pour s’imposer dans l’axe ou sur les côtés de notre défense.

Musicalement, c’est le moment ou jamais de rendre un hommage mérité à l’Appiah qu’on adora. Attention, clip du siècle.

 

Avatar

Une sympathique mascotte barbue, cornue et vêtue d’une seyante tunique rouge et bleue. La vraie vie d’un pur Viking doué de talents inattendus qui vous fera partager ses déliriums sur Malherbe et tout le reste. Spécialiste de la pop-culture française des années 70 et 80, Michel-Thor connait par cœur la chanson "Sur des musiques érotiques" d'Herbert Léonard ainsi que son solo de saxophone.

Laisser un commentaire