Mercato à WAM : d’amour et Diaw frais

Pape Diaw, déjà un trophée des Normands au compteur. C’est pas à Angers qu’il aurait gagné ça hein. (c) SMCaen

Nom : Diaw

Prénom : El Hadji Pape Djibril (mais bon sang combien sont-ils ?)

Age : 24 ans. Frais on vous disait.

Poste : défenseur central en stage découverte ligue 2

Surnom : Djidji l’âme aux roseaux, parce qu’avec lui la défense plie mais ne rompt pas

Fils de footballeur, Djibril on sait peu de choses de toi, à part que tu es un battant. Tu sais quoi ? Tu seras un peu notre soldat inconnu, mais je suis sûre que tu sauras allumer la petite flamme et qu’à la fin de la saison, on te fera un arc de Triomphe.

Inconnu oui et non, car issu de la néanmoins célèbre filière sénégalo-belgo-polonaise. C’est à l’Est, à Kielce que tu es repéré par les recruteurs angevins. Dans ce club aussi baptisé Korona (RIP Jacques Chirac) (RIP la musique des années 90), Djidji fait deux saisons et demie convaincantes, dispute 51 matchs et perd trois orteils pendant les hivers rudes. Pas grave, ça permet de travailler des effets intéressants sur les frappes.

En janvier 2019 Diaw signe au SCO, qui a dans l’idée de l’envoyer en prêt se faire la main en ligue 2. Mais ça c’était à l’époque où nous bah, on pensait pas qu’on serait en ligue 2 ! Que c’est cocasse ! HAHA. HA.

via GIPHY

Bref, une relégation plus tard, cet été, Yohan Eudeline recruteur du SCO rentre à la maison pour sauver notre mercato. D’Angers, notre nouveau directeur sportif l’a ramené dans son sac à Diaw.

Points forts : Défenseur central solide, l’ange vint veiller sur la cage de Brice/Erwyn (rayer la mention inutile).

Pour ne rien gâcher, Djibril est réputé pas trop mauvais devant le but adverse non plus, notamment de la tête, et pour cause : 1m94. Comme moi les bras levés.

Pugnacité et volonté : il devrait s’imposer dans la rotation sénégalaise du SMC. A Caen, un Pape chasse l’autre. Pape Sané parti, hop fumée blanche, place à Pape Diaw. Il rejoint également son compère international sénégalais, Adama MBengue. Avant eux on avait fait venir Leopold Sedar Senghor en Normandie. Franchement le Sénégal depuis qu’ils ont éliminé le Bénin d’Imorou et Adéoti ils prennent un peu la confiance.

Points faibles : à trop sympathiser avec Pandi Panda la mascotte du SCO depuis janvier, attention à ne pas être trop nounours. La ligue 2 c’est un truc sale. Pour celui qui se fait appeler le Malabar, l’apprentissage ne sera pas forcément tout rose.

Potentiel d’adulation : 6/10, parce que normalement tu n’es pas censé rester longtemps chez nous, mais quelque chose nous dit que tu seras impliqué, sérieux, et que tu as à coeur de bien faire comme on dit chez les footballeurs. Et qui sait, quand Angers sera relégué et que Caen remontera…

Bonus capital : Tiens au fait Pape Djibril Diaw ça fait PDD, en anglais PDiddy. Si ça se trouve le mec a géré Jennifer Lopez quand même.

Avatar

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.