Mercato à WAM : eul’nouveau président Fabrice Clément

Et voilà, Fabrice Clément lui est passé devant. Trop facile.

Prénom : Gilles

Nom : Serg… ah mais non merde, ça a déjà changé ! Ok ok, donc : Clément, Fabrice, nom ou prénom peu importe ça fait les deux.  Recto verso.

Poste : Président. Si si. J’vous jure.

Surnom : Le Big Mac

Né le 18 novembre 1962 à Coutances, Fabrice Clément n’est pas manchot en matière d’arrivée surprise. Celui qui exploite une dizaine de restaurants qui commencent par Mac et finissent par Donald intègre le directoire du club il y a un an seulement, avec la team Putsch, et pif paf pouf, contre putsch, vite fait que j’te prends des parts et hop la présidence. La dernière fois qu’un mec a fait aussi vite son affaire sous le nez de tout le monde c’était Jean-Edouard et Loana c’était Malherbe. Sauf que cette fois, ça n’a pas vraiment profité au spécialiste des piscines.

Après l’éphémère présidence de Gilles Sergent, qu’on retrouvera peut-être lors du déplacement à Lens, place donc à Fabrice Clément. Alors qu’on a eu droit au Best Of de son prédécesseur, lui c’est plutôt la surprise du Happy Meal. Problème : le jouet est un peu cassé, et il va falloir le reconstruire pour qu’il soit livrable par la ligue 1 UberEats dans un an.  Du fast foot quoi.

Points forts :

– Il est d’la Manche. La crème de la crème vient de la Manche.

– Il a déjà de l’expérience à la tête d’un club de football : Granville. Ah on me signale que je me suis trompé de colonne, n’avoir dirigé que Granville peut également figurer dans les points faibles.

– Il apprend et progresse vite. Accordons-lui  : l’ancien co-président de Granville a rapidement pris du Gallon.

– Il a travaillé l’an passé avec Nicolas Seube à la création de la section féminine. Il a travaillé avec Ce Héros. Il le connait. Il l’a vu en vrai quoi. Il a ptet même son numéro. Du coup si besoin il peut l’appeler pour une urgence comme lui confier l’équipe. Par exemple.

– Putsch, contre Putsch : on pense qu’il est fort au Kems. C’est plutôt sympa pour les déplacements en bus. Ah bah oui parce que ce sera de nouveau en bus les déplacements en ligue 2.

– Avec pour initiales FC, il était prédestiné au foot quand même.

– Le nouveau président pourra toujours calmer la fureur des supporters grâce à une mesure de bon sens : le rétablissement du Big Mac offert sur présentation du petit calendrier de la saison. On ne se laissera pas acheter. Bien sûr. Mais on se laissera nourrir.

Souvenir d’il y a un an seulement… Sauf qu’en fait c’était plus Y’rcule que Hercule, les travaux.

Points faibles :

– Il va être difficile d’appliquer le modèle de management McDonald au club. Parce que quand n’importe quel (co)équipier, genre Dabo, va réclamer à passer manager, ça va être compliqué…

– La ligue 2. La faute à pas de chance, ou alors au directoire dont il faisait partie, ça a un peu merdé la saison dernière. Plus exactement ça a merdé à tous les étages. Donc autant le dire, y’a beaucoup, beaucoup, beaucoup de pain burger sur la planche.

– Pour l’instant, pour la reprise de la ligue 2 dans un gros mois, on a un coach. Et voilà. On espère que Rui Almeida est polyvalent parce que faudra qu’il puisse jouer gardien ou défenseur en début de saison. Physiquement en revanche on ne sent pas Fabrice Clément très affuté.

-La pression. Parce que non, elle n’est pas qu’au bar, contrairement à ce que dit le poète. Avec un nouveau rythme de croisière de un président par an, il faut vite faire ses preuves. Garde toujours un oeil dans ton dos, Big Mac. TMTC ça peut aller vite.

Potentiel d’adulation : 10 ans/10. Ouais il faudra à peu près dix ans pour qu’on commence à oublier l’épisode du putsch. Et oui on est comme ça à Caen, entiers, bornés. Mais ne dit-on pas « Venez comme vous êtes » ?

Avatar

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.