Caen – Toulouse : les notes du match – #SMC-TFC

Pour ne plus avoir le blues, dans une actu où le temps est au gris, où les Macronistes sont verts, les marrons grillés et les gilets jaunes, rien de tel qu’un match haut en couleurs des Rouge et Bleu face aux violets – qui jouaient en blanc – du Téfécé pour mettre un peu de rose dans notre vie… et en finir avec cette méchante série noire sans victoire, que ça c’est une nouvelle qu’elle est bonne ! Vous l’aurez compris, les Notes du Match à WAM sont de retour… et pour fêter ça, tournée générale de notes maximales !

SAMBA : 10/10 – Soirée en père peinard : il a peu peiné hormis sur le péno.
ARMOUGOM : 10/10 – À gauche, sa patte est adroite, notamment pour les centres.
BAYSSE : 10/10 – A surtout pris, tout surpris, ce match à bras le corps à la 44ème.
DJIKUH : 10/10 – Imposant, il se trompe peu et a le mérite, en défense, d’y voir clair.
GUILBERT : 11/10 – Injustement privé du Ballon d’Or et toujours pas sélectionné chez les Bleus (mais ça ne saurait tarder !), Freddy reste pour nous THE KING et il peut compter sur WAM pour lui rendre justice !
PRINCE ONIANGUÉ : 10/10 – Sans sa sortie s’en serait-on sortis sans stress ?
FAJR : 10/10 – Rosse pour la ville rose et pour son Capitole, son but est capital.
DIOMANDÉ : 10/10 – Il y avait bien un abonné au numéro que vous aviez, Diomandé.
KHAOUI : 10/10 – Rhââ, oui ! C’est bon ça ! Trois buts en cinq titularisations, Saïf-Eddine de confiance en attaque.
BEAUVUE : 10/10 – Tu es pourtant capé, ô Claudio, mais tu ne joues pas encore le bon air.
CRIVELLI : 10/10 – De la grâce, du style, de la délicatesse, un discret mais beau contrôle du bras et une passe décisive : on en redemande !
SANKOH : 10/10 – Sankoh à la baguette n’a pas vraiment donné le « la » : il était là sans être là, nous étions las.
JOSEPH : 10/10 – Occit tant d’Occitans en si peu de temps.
TCHOKOUNTÉ : 10/10 – Soyons patients. :p
MERCADAL : 10/10 – Ladies and Gentleman, let us introduce you mister Fabien Hitchcock Mercadal ! On le sentait un peu anxieux, le Fabinou : les traits tirés, le cheveu hirsute et la barbe bigarrée… mais rien à battre du physique, on ne retiendra que sa maîtrise inégalable du suspens !

Partager :

Amateur de foot (Wellbeck, Zola, Raï), de littérature (Houellebecq, Zola) et de musique (raï), aussi inspiré dans le calembour lourd que le pronostic merdique ou l'analyse concise, il a abandonné le Hamburger Artichaut Cheddar au profit du Sandwich Moules Camembert. C'est dire si, dans la vie, Graham risque.