12 juillet 2017

Le mercato de WAM : Djiku, collection été 2017 !

Au sommaire de ce Djiku spécial été 2017, la présentation du nouveau joueur du Stade Malherbe

Nom : Alexander Djiku

Age : 22 ans

Poste : Comme Sankoh, faut voir

Surnom : Adblock, celui qui stoppe les panneaux publicitaires.

On s’attendait à des vacances en Thaïlande avec un régime palmier/riz au départ de la Corse, mais le sort en a voulu autrement. C’est un autre Corse qui débarque à Caen pour près de 2 millions d’Euros, soit approximativement le coût de plus d’un million de CD de Patrick Fiori achetés à la brocante du coin.

Xavier Gravelaine a du faire sa tête de turc pour le convaincre de ne pas signer à Bursaspor. Celui-ci a déclaré dans le Ouest France « C’est un garçon qui a la tête sur les épaules. Il n’en a pas fait une question d’argent, car il avait des offres sur lesquelles on ne pouvait pas rivaliser. » Un mec qui a la tête sur les épaules, c’est un sacré cou réussi par le Stade Malherbe.

Points forts :

On cherchait un profil polyvalent, on se retrouve avec un mec qui est défenseur mais qui fait aussi magazine mode, beauté, lifestyle durant son temps libre. Il pourra peut-être donner quelques conseils de mode à ses camarades.

Défenseur solide qui, malgré son jeune âge, a déjà joué a 45 reprises en L1. 45 reprises c’est aussi le nombre de tentatives de Manu Imorou à l’entrainement avant d’en foutre une au fond.

1m82, 74kg c’est un beau gabarit pour un défenseur, on préfère ça à un Djiku sec.

On se rappelle surtout qu’il est tombé dans le panneau à Caen lors du dernier SMC/Bastia et avait ramassé son bras sur la pelouse. Il arrive désormais dans une équipe de bras cassé, ce qui facilitera son adaptation.

Points faibles :

Il faut se faire une raison, on ne verra pas le retour de Guilbert à Malherbe avant un bon moment. Peut-être quand le coach sera Montanier.

Il a déjà été expulsé trois fois et a reçu huit cartons jaunes dans sa jeune carrière. Déconne pas Alexander, déjà qu’on a du mal à jouer à 11.

Potentiel d’adulation : 9/10

D’Ornano s’est toujours pris d’affection pour les mecs qui se battent. Avec ce recrutement, Caen essaye de redorer son blason et d’éviter la fracture avec les supporters. Avec les panneaux publicitaires en revanche… Espérons qu’il réussisse de grandes choses avant que l’on ne tourne la page Djiku.

Partager :
Tags:

A propos de Steve Savidange

Steve Savidange

Visage juvénile. Mèche rebelle. Je suis un peu le Justin Brie-beurre Normand. Avec la brioche et la passion de Malherbe en plus.

  • Email