20 janvier 2017

Pourquoi il existe un complot mondial pour empêcher une victoire de Malherbe à l’extérieur.

Il est bien loin le temps du « syndrome d’Ornano », ou Malherbe devait sauver sa peau à l’extérieur pour compenser ses errements à domicile. Caen est aujourd’hui la pire équipe d’Europe loin de ses bases avec un seul petit point au compteur. Merci à Bordeaux pour sa pitié (et pour Fred Guilbert). Mais alors, comment expliquer que Malherbe puisse battre Nice après deux défaites à Nancy, ou réussisse à gagner contre Lyon pour finalement perdre à Nantes ? La réponse est pourtant évidente : nous sommes les victimes d’un complot.

Montpellier – Caen : la mystérieuse coupure.

Souvenez-vous de ce match du samedi soir, diffusé sur le dernier canal BeIN Sports que personne ne regarde. Nous sommes le 15 octobre. Vous êtes confortablement assis dans votre canapé, avec la bouteille de Kro dans une main et la télécommande dans l’autre. Le match va démarrer quand soudain… plus rien. Plus de son, plus d’image : problème technique. La retransmission reprend après plusieurs minutes, et Montpellier mène déjà 1-0. Que s’est-il passé durant la coupure ? Ce but Montpelliérain a-t-il vraiment existé ? Nous ne le saurons jamais. D’autant qu’aucun supporter caennais n’a fait le déplacement de 800km pour pouvoir témoigner.

Monaco – Caen : penalty volé, victoire envolée.

Nous sommes cette fois le 21 décembre à Monaco, dernier match de la première partie de saison. C’est donc la dernière chance de l’année pour les Caennais de glaner une victoire à l’extérieur. Tout commence bien face à un adversaire qui met pourtant des scores de tennis à tout le monde. A la pause, Malherbe tient son précieux 0-0. Mais au retour des vestiaires, tout se délite. Comme si les Dieux du foot nous en voulait et qu’ils avaient été prévenu à la mi-temps d’un possible exploit des Caennais à Monaco. D’entrée, Monsieur Varela accorde un penalty imaginaire à Falcao. Damien Da Silva est expulsé quelques minutes plus tard, marquant la fin des espoirs malherbistes. Les Monégasques laisseront Bazile marquer à la dernière seconde, pour faire comme si de rien était. Mais nous ne sommes pas dupes.

Nantes – Caen, brouillard m’a tuer.

Mercredi, Caen a perdu son 9ème match de la saison à l’extérieur contre Nantes. Une rencontre qui devait initialement se jouer le 10 décembre dernier face des Nantais qui comptaient deux joueurs importants suspendus, restaient sur 4 matchs sans marquer, et n’avaient surtout plus de coach suite à l’éviction de René Girard. Pour couronner le tout, les supporters avaient décidés de faire grève afin de protester contre la direction. Tout semblait alors réuni pour la première victoire de Malherbe à l’extérieur. Mais c’était sans compter sur la météo et l’épais brouillard qui s’est soudainement abattu sur la Beaujoire. Match reporté, comme de par hasard. Et en milieu de semaine pour ne rien arranger, là où Malherbe ne gagne jamais…

Partager :
Tags:

A propos de La SMacadémie

La SMacadémie

Beaucoup de Havrais nous suivent sur Twitter à défaut de nous suivre en Ligue 1.

  • Email