18 décembre 2016

Caen – Metz : Hein, Zwei, Drei !!

C’est toujours un événement de recevoir un club allemand sur les terres du Débarquement et ça sent souvent la branlée !

Mais la purée de petits pois qui s’est abattue nous a fait presque languir… Match reporté dimanche, jour de Metz !

Quand on joue à l’international, il faut pouvoir s’adapter et la rédaction compte des admirateurs de la langue de Goethe.

Et pendant que certaines se dénudent et que d’autres collaborent, l’ennemi vient nous provoquer sur le terrain culturel en s’attaquant à notre chère et tendre section kids !!

Heureusement, la réactivité et le professionnalisme de la section a permis de hausser le niveau technique et de répliquer dans la foulée. A la rédaction, le match a déjà commencé et les Rhénans ont pris leur première bifle, la journée va être longue !! (Vous avez tous pensé CMB)

Ce Dimanche, Patoche nous a composé un petit 3-4-3 des familles qui nous laisse pantois mais c’est toujours bien de se remettre en question. On a quand même consulté notre génie, au cas où !

Et BLAM ! Ce qui devait arriver, arriva ! Après 20 minutes, Karamoh claque, logiquement, son but et l’ennemi devient lucide.

De notre coté, la mi-temps est sifflée et les négociations commencent !

Certains joueurs s’illustrent plus que d’autres : Bisevac frappe à la glotte Ivan et est expulsé. Metz joue à 10, c’est chaud pour notre gueule.

Mais Ivan, qui ne préfère s’enliser dans ce conflit slave qui dure depuis tellement longtemps que tout le monde s’en bat les steaks, a la meilleure des réponses !!

C’est clair, on est chaud ! Mais attention, rien est joué !

C’est finalement Sané qui remplacera Ivan le Terrible. Management payant ! On est des fous, on touche les étoiles et on tutoie Bernard Montiel !! 3-0, merci, bonsoir !

Et nous, on jubile sa maman la péripatéticienne !!

Et on fête ça dans la dignité !

 

Partager :
Tags:

A propos de Jean-Jacques Rétamé

Jean-Jacques Rétamé

Prépubère de l’ère Wilhelmus Görter, JJ prend goût à la galéjade en sport-études crampons-teurgoule. Natif des hauts quartiers, sa passion pour la bicyclette l’emmène tout droit vers Venoix comme un marin au bordel. Il sait honorer Malherbe et n’a jamais de panne en cas de victoire !

  • Email