Le mercato de WAM : Romain Genevois

 

Que tous ceux qui sont dans la vibe lèvent le doigt !

Nom : Genevois

Prénom : Romain

Poste : Défenseur poli, valant une certaine somme

Slogan : Genevois pas où est le problème

Surnom : Celui du 14

Points forts :

Arrivé de l’OGC Nice, Romain Genevois est une recrue de poids pour le secteur défensif caennais. Étiqueté polyvalent, tel un vulgaire employé, il devrait avoir la lourde tâche de succéder à Dennis Appiah sur le côté droit de la défense.

A 28 ans et avec plus de 100 matches de ligue 1 dans les pattes il rentre dans les nouvelles cibles de recrutement du projet Malherbe 2020, celui qui va nous mener sur le toit de l’Europe. Terminé les les fonds de tiroirs en ligue 2 ou en Roumanie, désormais on achète du costaud, du confirmé, du labellisé « qualité Ligain ». Cela témoigne surtout de  la progression financière du club qui peut désormais se permettre d’aller planquer ses économies dans le Genevois.

Parrain de l’association VML qui lutte contre les maladies lysocomales, Romain Genevois a tout du garçon investi, attachant, avec le sourire qui va bien et l’esprit club : une sorte d’Alexandre Raineau avec des rudiments de football quoi.

Enfin quand Romain tacle, c’est propre et yapapéno, la preuve en image.


Points faibles :

Il a été formé à Gueugnon, ce qui peut laisser craindre quelques handicaps que ce soit au niveau footballistique, capillaire voire même pire des restes d’accent bourguignon.

Autre problème, Romain Genevois est un international haïtien. Il est donc un grenadier ce qui fait de lui un beau feuillu mais il a surtout eu l’honneur de participer à la belle déroute de son équipe lors de la dernière Copa America face au Brésil. Espérons qu’il aura surmonté la pillule et digéré l’épreuve pour nous arriver avec un mental d’acier.

Enfin Romain a un prénom pas très gaulois, n’est-ce-pas ?

Potentiel d’adulation : 5/10

Le risque quand on est un défenseur discret mais efficace, un bon joueur de club sans histoire c’est de passer un peu inaperçu aux yeux d’un public toujours plus prompt à donner son cœur aux attaquants, aux flambeurs et aux bellâtres gominés. Tu n’as plus qu’à nous faire mentir mec.

Une sympathique mascotte barbue, cornue et vêtue d’une seyante tunique rouge et bleue. La vraie vie d’un pur Viking doué de talents inattendus qui vous fera partager ses déliriums sur Malherbe et tout le reste. Spécialiste de la pop-culture française des années 70 et 80, Michel-Thor connait par cœur la chanson "Sur des musiques érotiques" d'Herbert Léonard ainsi que son solo de saxophone.