Le mercato de WAM : Mouhamadou Dabo

Mouhamadou-Dabo

Nom : DABO
Prénom : Mouhamadou
Poste : latéral, sur un côté du banc de touche
Slogan : Jamais pendant la campagne Dabo ne ment
Surnom : Dabo vil

Points forts :
Mouhamadou Dabo présente un CV plus que costaud, surtout par rapports aux canons malherbistes habituels : il a joué à St Etienne, Séville et Lyon, avec au total 200 matchs de Ligue 1, 24 de coupe d’Europe, autant en Liga… et même une convocation en EDF en 2009 (certes sans jouer).

En plus, il peut jouer sur les deux ailes de la défense (mais pas en même temps, ce n’est pas Kanté non plus).

Sur le papier, entre le vide laissé par le départ de Appiah à droite et l’abonnement à l’infirmerie d’Imorou côté gauche, Dabo devrait bénéficier d’un certain temps de jeu pour retrouver son meilleur niveau, ce qui n’est pas rien !

Dans Football Manager 2009, il était d’ailleurs un des meilleurs latéraux français…

Points faibles :
Football Manager 2009 c’est loin et Dabo est clairement sur le déclin depuis quelques saisons. D’ailleurs l’année dernière, il n’a disputé que 17 matchs avec Troyes, pour 14 titularisations, sans que cela ne soit justifié par une blessure, une dépression ou la prise d’un brûle-graisse. Et on ne peut pas dire que la concurrence était terrible en défense à Troyes…

En gros, on a recruté le moins bon des Dabo disponibles lors de ce mercato, pourtant bien fourni en homonymes.

Et puis le dernier latéral qu’on nous a présenté comme étant aussi fort à droite qu’à gauche et pouvant concurrencer les titulaires des deux postes, c’est Aladhur, alors ça ne rassure pas des masses…

Potentiel d’adulation : 8/10

Si le fait de remplacer Appiah, notre meilleur joueur de la saison passée, lui fait perdre d’office 2 points, Dabo présente néanmoins un indéniable potentiel amoureux pour les supporters. Sa carrière en atteste : 8 cartons rouges, 45 cartons jaunes, un traumatisme crânien lors d’un match d’Europa League, un coup de boule à un stéphanois en plein derby Lyon-St Etienne… On s’attend d’ailleurs à ce qu’il découpe deux-trois attaquants havrais au prochain Trophée normand !

Dabo c’est un méchant, un vrai, un dur, un tatoué, qui est encore plus féroce quand il se fait manger par son adversaire… C’est qu’il est pagaie quand il rame, le Dabo vil !

Dabo, c’est l’agressivité de Yahia ou Thiam… mais dans le corps de Lenny Nangis. Un peu comme si le petit blond à lunettes de 6e cherchait à se fritter avec le gros redoublant boutonneux de 3e…
Si ça c’est pas du potentiel d’adulation !

Avatar

Un auteur amoureux du SMC depuis son plus jeune âge. Des loges au kop, il y a un monde. Entre les loges et le kop, il y a surtout du monde. Plein de monde. Dont moi, qui ne suis les matchs ni en loge, ni dans le kop. J'apporte ma modeste contribution à l’édifice, de mon col blanc chez les rouge et bleu, sans écharpe… ni cravate.