20 astuces pour pimenter ta fin de saison *spécial SMCaen*

Y’a des périodes comme ça où le supporter malherbiste est chagrin. Ça faisait longtemps, mais le débrief du match le lundi matin à la machine à café pique de nouveau et ça te remue la touillette dans la plaie. « Oh bah là c’est sûr qu’on la jouera pas l’Europe hein », a encore dit un expert mathématique. Parce que non, ça n’est pas encore fini. Non. Mais bon, si jamais ça l’était, va falloir qu’on s’occupe.

J’veux dire, on n’a pas vraiment l’habitude de ne pas avoir à batailler à six journées de la fin… Ou la montée, ou le maintien, mais normalement on a toujours un truc à terminer sur le fil.

mission
Alors pour ne pas sombrer dans la morosité, pour ne pas oublier que la ligue 1 est une fête, j’ai rassemblé ici à l’attention des joueurs, du staff et des supporters vingt bonnes idées comme autant de challenges pour pimenter la fin de saison !

  • Aller chercher un penalty coûte que coûte pour le faire tirer à Vercoutre et qu’il puisse enfin faire la célébration de but qu’il a préparé toute sa vie. Vas-y, c’est ton moment Rémy !
  • Marquer un but avec les pieds pour Yahia (on n’a pas dit que tous les défis seraient faciles à relever)
  • Faire revenir les chevals. Quand ils labouraient la pelouse, nos adversaires en plantaient pas un.
  • Greffer un poumon de Dennis Appiah à Juju Féret.
  • Placer Nicolas Seube Ce Héros à la pointe de l’attaque pendant une mi-temps. YOLO.
  • Faire entrer Garande pour prendre la place de Seube en seconde mi-temps.
  • Éteindre la lumière une fois pendant un match, pour déconner comme au bon vieux temps
  • Aligner Raineau en 10, pour que ça parte en couille.
  • Faire jouer l’hymne de la Ligue des Champions avant un match, voir si ça réveille.
  • Titulariser Alhadur face à Bammou et sentir le vent dans nos cheveux jusque dans les tribunes.
  • Faire entrer Beaulieu pour fêter en même temps le deuxième match pro de sa carrière et son jubilé.
  • Obliger Delort à jouer avec le costume de Viking (penser à élargir les trous pour les jambes pour réussir à faire passer les mollets)
  • Fêter les vingt ans du MNK. A l’extérieur. En Bretagne. Punk is not dead.
  • Toujours prendre trois buts en première mi-temps. Parce que si tu arrives à remonter ça, c’est plus fort en émotion <3
  •  Faire la chenille en tribune. Et sur le terrain aussi tiens. Et à l’envers. Les yeux fermés.
  • Battre le PSG.
  • Mettre des p’tites roulettes sous les crampons de Juju Féret et zou, roulez jeunesse.
  • Faire donner un coup d’envoi à Jérôme Rothen et voir les supporters envahir le terrain.
  • Tirer le feu d’artifice de la dernière journée PENDANT le match. Oups, c’est parti trop vite.
  • Et pour finir, malgré tout ça, arracher une place européenne a la dernière journée sur un malentendu en collant 5-0 à Bordeaux.
Avatar

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.