Le Mercato de WAM : Alaeddine, ce rêve bleu… et rouge

Age : 33 ans

Poste : Centre de la défense

Slogan : Alaeddine, l’idole déjeune !

Bizutage : Forcément, revisiter la BO d’Aladdin en interprétant « ce rêve bleu »… et rouge

Vignette Alaeddine Yahia présentation

Décrispe-toi, on n’a pas recruté Yahia tout raide !

Forces :

Solide et expérimenté avec plus de 250 matchs professionnels dans les jambes, il a même été élu l’an dernier dans l’équipe-type de L2 alors que sa saison s’est terminée sur blessure en mars ! Du coup, la meilleure défense centrale de Ligue 2 sera reconstituée en Ligue 1, puisque Yahia part a priori pour être titulaire aux côtés de Da Silva : ça donne quelques garanties quand même, surtout avec Pierre, Saad et la promesse Musavu-King en doublure.

Yahia présente un profil intéressant, sans doute complémentaire de Da Silva, en apportant du physique, de l’expérience, de la présence dans les duels. Autrement dit du vice, des coups, des taquets… On peut le dire, quand Alaeddine, les attaquants dégustent !

Bref, il devrait apporter de l’intensité, mais aussi de la sérénité dans l’équipe, indispensables l’un comme l’autre dans la quête du maintien.

En plus, Yahia a connu Louhans-Cuiseaux, Guingamp, Sedan… un vrai tour de France des bleds paumés qu’on ne sait pas situer sur une carte. Yahia, il y a même habité. Si. Et il a survécu. Autant dire qu’il a un mental à toute épreuve et qu’il pourra même voir Alex Raineau défendre sur sa gauche sans aucun frisson. Ou presque.

Faiblesses :

Yahia sort d’une grave blessure au genou, ce qui pose naturellement des questions sur son aptitude à retrouver l’intégralité de ses moyens physiques… plus encore à 33 ans, même si c’est l’âge ou jamais pour ressusciter.

S’il a une belle et longue carrière derrière lui, Yahia n’a finalement été titulaire que deux saisons en L1, à Lens de 2009 à 2011. Auparavant, il ne s’était imposé ni à Nice, ni à Saint-Etienne, ni à Guingamp. Il a même réussi le tour de force de ne pas jouer un seul match lors de son passage à Southampton.

Les mots du foot : « ne pas savoir s’adapter outre-manche ».

Enfin, autant sa complémentarité avec Da Silva semble assez évidente, autant son association avec Pierre peut sembler moins naturelle, tant les deux joueurs présentent des profils assez proches, avec des qualités similaires (puissance, expérience) mais aussi des défauts partagés (technique, vitesse).

Potentiel d’adulation du public : 11/10

C’est simple, son ami Brahim Thiam a mis les pieds dans le plat en parlant de Yahia : « c’est mon jumeau ». On salive donc déjà à l’idée de revoir des tacles à hauteur des genoux, des semelles qui traînent, des relances de 30 mètres directement en touche… tout ce qu’il faut pour qu’un défenseur marque nos petits coeurs sensibles à jamais.

En parcourant se qui se dit sur lui sur la toile, Alaeddine serait un vrai génie, auquel les attaquants osent de moins en moins se frotter. Ravi de quitter les eaux troubles du club de Jafar Mammadov, sultan à bout et incapable de passer les calif’, il a pris le temps d’étudier les offres (même de Bernard Tapis) avant d’opter pour le Calvados. Nul doute qu’il saura en être récompensé par une chère rasade.

alaeddine

Au final, si « Brahim » Yahia retrouve son niveau d’antan, il devrait vivre une belle histoire d’amour avec le public caennais et beaucoup de jeunes filles vont postuler pour le rôle de Jasmine aux côtés d’Alaeddine !

 

 

Un auteur amoureux du SMC depuis son plus jeune âge. Des loges au kop, il y a un monde. Entre les loges et le kop, il y a surtout du monde. Plein de monde. Dont moi, qui ne suis les matchs ni en loge, ni dans le kop. J'apporte ma modeste contribution à l’édifice, de mon col blanc chez les rouge et bleu, sans écharpe… ni cravate.