Mon match à WAM : Caen-Lille, la triple peine.

Le Stade Malherbe redécouvre la cruauté des matches de ligue 1 et revient du Mans avec une défaite imméritée, un penalty imaginaire et deux blessés. Et avec ceci ? Non merci ce sera tout.

Quand le début de saison d'un joueur ne tient qu'à un fil.

Quand le début de saison d’un joueur ne tient qu’à un fil.

Parfois on aimerait que Franck Dumas revienne quelques secondes en conférence de presse juste de le temps de lâcher une insulte contre l’arbitre et de se faire suspendre trois matches : franchement ça nous ferait rire un bon coup et ça nous aiderait peut-être à mieux avaler la pilule.

https://twitter.com/LucieBacon/status/500370309544161280

Jusqu’à ce terrible coup du sort nos petits Caennais avaient pourtant réussi l’essentiel et tenaient largement la marée face à un bloc lillois qui avait la possession du ballon sans être jamais dangereux. Dans un match âpre et fermé, les occasions étaient également rarissimes côté normand et l’on s’acheminait tranquillement vers un 0-0 pas glorieux mais satisfaisant pour un promu en recherche de repères et de confiance.

Paradoxalement c’est après ce but de Divock Origi que nos joueurs se sont montrés le plus dangereux, en lâchant tout dans les dernières minutes pour tenter d’arracher l’égalisation.

Les tournants du match

30′ : Emmanuel Imorou se blesse sur son côté gauche pour pouvoir rentrer tweeter tranquille au vestiaire. Bilan : 6 semaines d’arrêt pour un claquage et Alexandre Raineau qui va se rapprocher dangereusement du terrain.

50′: la cheville de Mathieu Duhamel danse la carioca et oblige notre buteur à rentrer à l’infirmerie pour minimum trois semaines en saluant magnifiquement le kop caennais depuis sa civière.

69 : Dennis Appiah dégoûte Monsieur l’arbitre qui devait être nul au foot à l’école en réussissant un tacle parfait sous son nez dans la surface. L’insolent provoque logiquement un rouge et un péno transformé par l’attaquant lillois.

https://twitter.com/saintmtex/status/500386530301861888

Les joueurs caennais en smileys

🙂 Ngolo Kanté a encore été parfait à la récupération et à la relance. Mention aussi à Damien Da Silva déjà très sûr derrière et à Jordan Adéoti solide, précis et combatif.

:| Rémy Vercoutre n’a rien eu à faire sauf à regarder le péno passer, Jean-Jacques Pierre, Dennis Appiah, Jean Calvé ont fait le boulot comme il faut. Florian Raspentino s’est montré discret en première mi-temps mais de plus en plus percutant au fil du match. Mathieu Dieuhamel était au charbon jusqu’à sa blessure et Fodé Koïta a réussi une entrée pleine d’énergie.

🙁 Lenny Nangis a été très effacé sur son côté et n’a jamais porté le danger devant. Julien Féret a du venir au Mans à pied tant il semblait avoir les jambes lourdes.Espérons que ça ne soit qu’une mauvais impression de début de saison.

Le joueur adverse qu’on aimerait avoir chez nous

Florent Balmont n’a pas un physique facile mais est un monstre de précision et de régularité au milieu de terrain. Roublard, teigneux et grimaçant, on en ferait vite une idole à d’Ornano.

J’ai aimé, j’ai pas aimé

J’ai aimé découvrir le stade du Mans qui ne leur sert à rien : plutôt réussi malgré un toit trop court qui ne protège pas de la pluie en bas des tribunes. L’organisation du match délocalisé à cause des chevals a été réussie, le public était présent et l’accueil sur place bienveillant.

J’ai pas aimé : l’absence de sandwich aux rillettes dans sa capitale mondiale alors qu’on se tape une heure et demi de route exprès  et qu’on arrive sous des trombes d’eau.

 

Avatar

Une sympathique mascotte barbue, cornue et vêtue d’une seyante tunique rouge et bleue. La vraie vie d’un pur Viking doué de talents inattendus qui vous fera partager ses déliriums sur Malherbe et tout le reste. Spécialiste de la pop-culture française des années 70 et 80, Michel-Thor connait par cœur la chanson "Sur des musiques érotiques" d'Herbert Léonard ainsi que son solo de saxophone.

One Comment

Laisser un commentaire