Ligue 1 2014-2015. Les Pronos de la 1ère journée

« Eh oui, c’est la reprise ». J’ai presque 500 ans mais grâce au rosé pamplemousse je tiens une forme comme qui dirait de première division, voire olympique, comme le disait mon poto Patrice en 1984. Vous êtes en vacances ? Sortez de la caravane et allez acheter vot’ Parions Sport à la supérette du camping, c’est l’heure de devenir riche !

Reims 2 – 4 PSG

Waaaa je viens à peine de commencer mes prédictions que déjà on me propose du Champagne ! Ça me va, alors une coupe pour moi garçon, et la petite sœur pour reimsser tout ça ! Bon, on me fait signe que le PSG encaisse super bien l’alcool, mettez-leur en quatre.

Nantes 0 – 0 Lens

Rappelons que ce match oppose les deux clubs de Ligue 1 interdits de recrutement. Les lensois, qui n’ont pas eu de renfort en attaque, jouent en 10-0-0. Les nantais eux, n’ont pas pu recruter les 2 arrières latéraux et les 3 défenseurs centraux escomptés et suivent une tactique en 0-0-10. Résultat : 0-0 et on vous épargne le film du match.

Nice ? – ? Toulouse

Onze putes de luxe contre onze tapettes, Je n’ai pas pu prédire le score du match car il était bien entendu interdit aux mineurs, et j’ai perdu le code parental de mon décodeur Canal +.

* 2 heures plus tard *

Ah ben c’était 1234 en fait le code, mais le match est fini.

(NB : A tous nos lecteurs coquins, c’est le véritable code par défaut.)

Montpellier 2 – 0 Bordeaux

Les pauvres joueurs girondins sont dépassés, leur nouvel entraîneur ne parle que l’allemand. C’est donc la grosse désillusion sur le terrain, et par deux fois ça passe comme papa dans maman pour les montpelliérains. Pour oublier la défaite, les dirigeants bordelais se mettent une mine. Triaud emmène son pinard et Willy sa gnôle.

Lille 0 – 1 Metz

Quel gros cochon ce René Girard, il ne s’est encore rien passé que déjà il veut baiser messins. Mais à 60 ans, on est moins vigoureux et les actes sont souvent plus décevants que les paroles. Au bout de deux minutes de jeu, c’est la panne pour l’entraîneur lillois. Albert Cartier, surpris, en profite pour gicler rapidement sur un contre. 0 – 1.

Guingamp 0 – 4 Saint Etienne

L’équipe de l’En Avant n’est pas du tout rentrée dans le championnat. Meurtris par la défaite en Trophée des Champions, les joueurs guingampais fantasment à longueur de journée sur le futur tirage au sort de l’Europa League qui les mènera si Dieu le veut au Wisla Cracovie ou au Dnipro Dnipropetrovsk, l’apogée d’une carrière pour un joueur de l’EAG. Côté match, C’est la balade pour les verts, 0 – 4.

ETG 0 – 3 Caen

Nos joueurs caennais ont fait du petit cheval de bois dans Annecy tout l’après-midi et sont alors dix crans au dessus de leurs adversaires en terme d’endurance et de force (ah ces chevals, ils sont génials). Manu Imorou côté gauche centre trois fois de 70 mètres et permet à Mathieu Duhamel d’inscrire un triplé. Malherbe est en Ligue des Champions en attendant les résultats des 37 prochaines journées.

Les joueurs caennais ont fait leur échauffement sur ces nouveaux appareils.

Les joueurs malherbistes ont effectué leur échauffement sur ces nouveaux appareils.

Bastia 15 – 18 Marseille

Bon début de match des bastiais avec une salve de 10 cailloux sur la vitre avant du bus olympien. Les forces de l’ordre interviennent et Bastia recule en défense. Les marseillais embusqués en profitent les 15 minutes suivantes avec 18 jets de bombes agricoles. Les 3 pétards et les 2 lasers verts bastiais en pleine rétine dans les arrêts de jeu ne changent rien, 15 à 18.

Lyon 1 – 1 Rennes

Duel entre Hubert Fournier et Philippe Montanier, deux anciens caennais qui ont Malherbe dans le cœur. Conscients que le SMC peut se mêler avec eux à la lutte pour l’Europe, un match nul est discrètement arrangé. Benoit Costil se troue sur un coup-franc de 50 mètres de Steed Malbranque. Sylvain Armand égalise sur un dégagement défensif et lobe Anthony Lopes qui s’était avancé sur le rond central.

Monaco 1 – 2 Lorient

Le nouvel entraîneur monégasque Jardim est un peu perdu. Il compte 1000 personnes en tribune et pense alors qu’il joue en Bretagne. Se croyant à l’extérieur, il encourage les joueurs en blanc et leur demande de défoncer « ces tapettes en rouge ». Lorient l’emporte 2-1 gràce à un ascendant psychologique certain. Jardim se dit « satisfait de ramener les trois points sur le Rocher ».

Avatar

Quand un membre de notre collectif n'assume décidément pas ses quolibets, il signe au nom de tout le monde.

One Comment

Laisser un commentaire