Quand les Ciel et Marine chantaient pour les Bleu et Rouge

3 mai 1959, l’équipe junior du Stade Malherbe joue sa première finale du challenge Gambardella au stade de Colombes face au Racing Club de Paris après la finale de la Coupe de France. L’équipe entrainée par le légendaire Louis Requier a réalisé un véritable exploit en éliminant successivement Lens (tenant du titre) et Saint-Étienne (grand favori), devenant ainsi le premier club amateur à atteindre la finale de cette coupe.

Pour cet événement, le club des supporters « Allez Malherbe » décide d’organiser un déplacement au stade de Colombes pour soutenir les jeunes pousses. Au prix de 2 150 francs (on parle ici d’anciens francs), les bus affrétés sont rapidement remplis. Par contre, les supporters doivent, en sus, payer l’entrée au stade. Arrivés dans l’enceinte parisienne, ces Bas-Normands ne sont pas dépaysés car ils y retrouvent une importante colonie de supporters du Havre venus soutenir les leurs dans la finale de la Coupe de France contre Sochaux. Cette finale est programmée à 14h30 mais les deux équipes n’arrivent pas à se départager et le nombreux public (50 778 spectateurs) a droit aux prolongations. Pendant ce temps, l’équipe de P’tit Louis Requier, faute de pouvoir s’échauffer, regarde les mi-temps supplémentaires dans les gradins. Le match se termine par un match nul 2-2.

C’est finalement à 18 heures que se joue cette finale de la Gambardella tant attendue par les supporters des Bleu et Rouge. Le stade ne s’est pas complétement vidé et il reste, selon les estimations des journalistes, entre 25 000 et 30 000 personnes. Bien que le Racing joue « à domicile », la plupart des encouragements vont envers les joueurs malherbistes. L’envoyé du Liberté de Normandie note que les chants malherbistes ont : « dominé assez nettement les Racingmen. D’ailleurs, tous les Parisiens ne sont pas Racingmen car ce ne sont pas certainement les Caennais qui criaient « Allez Caen : Allez les Normands ! Allez les Tripes ! » » ! De nombreux supporters havrais sont encore dans le stade et unissent leurs voix à celles des Caennais, le même envoyé du Liberté raconte qu' »ils ont fait équipe avec les Malherbistes pour scander : « Allez Malherbe » » . Malgré ce soutien populaire les juniors perdent le match 1-0 face à des Racingmen beaucoup plus aguerris. Cela n’empêche pas l’équipe bleu et rouge de sortir sous les applaudissements comme le raconte l’envoyé du Ouest-France : « Battus, les Caennais ont, nous devons le souligner, joué un match digne de leur titre de finalistes. Ils ont fait honneur à leur réputation et le public de Colombes ne s’y est pas trompé. Il leur a réservé une chaleureuse ovation à leur rentrée au vestiaire« .

Nous pouvons donc affirmer qu’au moins une fois dans l’histoire, les supporters Ciel et Marine ont chanté « Allez Malherbe », l’inverse ne s’est jamais produit.

PS : pour la petite histoire, lors de la finale rejouée, le HAC bat Sochaux 3-0 et devient le premier club de deuxième division à remporter la Coupe de France.

L’équipe junior après sa victoire en demi-finale de Coupe Gambardella face à l’AS Saint-Étienne.

L’équipe junior après sa victoire en demi-finale de Coupe Gambardella face à l’AS Saint-Étienne.

Historien, photographe, passionné de la ville de Caen, de football et des tribunes. Caution à peu près sérieuse de WAM.