Nos adversaires sont nuls : les Angevins.

Scène de joie devant la buvette du stade Jean Bouin.

Les Angevins sont appelés ainsi parce qu’ils sont persuadés qu’un jour un eunuque avec des ailes est venu leur annoncer qu’ils allaient devenir un grand club de ligue 1. Depuis Willy Bernard est en prison et personne n’est venu sauver Willy ni dire merci Bernard. En hommage prémonitoire à ce grand homme, le siège du club se situe promenade de la Baumette.

La douceur angevine est la climat idéal pour tout joueur de football qui souhaite passer un long séjour dans le calme très reposant de la ligue 2. En principe rien de particulier n’est censé troubler ses longues saisons en bord de Loire sauf que depuis quelques années le SCO tourne autour du podium tel une vulgaire dauphine de Miss Maine-et-Loire. D’ailleurs les supporters sont tellement calmes qu’on les surnomme les Jean Bouin Ultras doux.

L’histoire du SCO d’Angers est risible. Le club a un palmarès aussi fourni que le rayon boisson sans alcool d’un supermarché ukrainien. Il a vu évoluer de grands internationaux comme Jérome Gnako,  Marc Berdoll ou Patrice Lecornu, streaker bien connu. La dernière fois que le SCO a joué une coupe d’Europe c’était face à une équipe de RDA. Vous pouvez vérifier.

Angers a commis les pires crimes contre l’humanité : la voix suraiguë de Roselyne Bachelot ou le compte Twitter de Steve Savidan sont parmi les plus affreuses ignominies causées par cette cité détestable. Devoir encore évoluer de longues années en ligue 2 avec Malicki dans les buts et Socrier en pointe apparaît finalement comme une peine bien clémente.

En résumé, si le SCO rebute et commence à être mal en point, il faudra se méfier jusqu’au bout de l’envie de vie d’Angers.

Avatar

Une sympathique mascotte barbue, cornue et vêtue d’une seyante tunique rouge et bleue. La vraie vie d’un pur Viking doué de talents inattendus qui vous fera partager ses déliriums sur Malherbe et tout le reste. Spécialiste de la pop-culture française des années 70 et 80, Michel-Thor connait par cœur la chanson "Sur des musiques érotiques" d'Herbert Léonard ainsi que son solo de saxophone.

One Comment

  1. AvatarPoret Benjamin

    Pour avoir été mascotte de Malherbe à la saison 2012-2013, avoir encaissé les assauts des gamins, la bataille de boules de neige contre le public, et un sacré paquet de mains au cul de la part des joueurs, j’pense que quand la mascotte est dans la place, l’équipe l’est aussi.
    Faire la mascotte c’est subir les insultes des équipes adverses, se faire tirer dessus par les joueurs adverses, avoir l’impression d’être du matériel plus qu’un employé du club.
    Mais au final, faire la mascotte, c’est être le symbole des jeunes, le doudou de Kim, faire pleurer les handicapés qui ont eu le droit à leur photo avec le Viking quand je suis monté dans les gradins (et je peux vous dire que c’est plus facile de monter sur les mains avec 5g dans le sang que de pas se péter la gueule avec ce foutu truc).
    Ce Viking est le lien entre les joueurs, le staff, les supporters. Tout le monde l’adore
    Donc bon, avec le teletubizz qu’ils ont là.. sont pas près de sortir des tréfonds de la ligue 2

Laisser un commentaire