24 juillet 2013

Le courrier du cœur spécial coup de foudre estival

La Caencaneuse reprend exceptionnellement sa plume guérisseuse de chagrin d’amour en pleines vacances : une lettre urgentissime est arrivée. Une supportrice malherbiste a immédiatement besoin de son aide. Le cas : un coup de foudre après une rupture difficile, l’expérience et l’habileté de Jérôme lui feront elles oublier Jérémy ?

 Chère Caencaneuse,

Je m’adresse à toi car on m’a dit que tu étais la bonne personne pour comprendre les tourments de l’amour du maillot. Je suis en ce moment un peu perdue avec mes sentiments, je t’explique. En fait, j’ai connu il y a treize ans Jérémy, on s’est tout de suite plu, mais nous étions jeunes. Depuis neuf ans, nous formions un vrai couple fort, soudé, solidaire, et surtout fidèle ! J’ai beaucoup cru à notre avenir commun et à la possibilité de faire notre vie ensemble. Et il y a quelques semaines : patatras, attiré par une herbe plus verte en Bretagne, il est parti sans crier gare. Anéantie par la déception et le chagrin, je n’avais plus goût à rien.

Mais voilà, je ne sais plus quoi penser depuis le début des vacances. J’ai renoué avec une ancienne connaissance, que j’avais un peu perdu de vue, Jérôme. Très vite, nous nous sommes retrouvés complices comme avant, voire même encore plus qu’avant, chacun enrichi de nos expériences passées sûrement… Je sais qu’il n’est probablement que de passage dans ma vie, j’ai peur de me laisser aller à mes sentiments si soudains… Peur de m’emballer, de revivre une déception, d’un amour d’été sans lendemain, bref, j’ai besoin de ton aide !

Bisous, IsignyGirl.

 Très chère supportrice,

Toute à ton désarroi, tu n’imagines sûrement pas à quel point ta lettre est belle et réjouissante ! Ce courrier, c’est comme le printemps après l’hiver, comme les premiers bourgeons après de longs mois glacés, comme le premier but dans la préparation d’une nouvelle saison.

Bien sûr que tu dois laisser parler ton cœur ! Evidemment, si Jérôme te prévient d’ores et déjà que cette amourette peut ne pas durer plus longtemps que la saison, ne te fais pas d’illusion. Il n’est peut être pas celui avec qui tu feras le plus long bout de chemin, mais si le chemin est beau, intense et lumineux, il vaut sûrement le coup. Il sera peut être celui qui te fera oublier Jérémy, l’été est la saison de l’oubli, des coups de soleil, des coups d’amour, des coups de je t’aime, accorde toi cette parenthèse estivale ! Ne refreine pas les battements de ton cœur quand tu aperçois Jérôme dans son joli maillot centenaire, tel Eros sortant des eaux…

Bien à toi,

La Caencaneuse.

NDLR : les propos tenus ici sont pure fiction, née d’un esprit malade mais distrayant et fort séduisant.

Partager :
Tags:

A propos de La Caencaneuse

La Caencaneuse

Poussée à l’exil avec son petit âne après avoir été écartée du club très fermé des mascottes caennaises, la Caencaneuse n’oublie pas pour autant son club, son amour, son fardeau. Loin de nos contrées normandes, elle a toujours quelque chose à dire à qui voudra bien l’entendre.

  • Email

Add Comment