Communiqué officiel de Michel-Thor

En tant que membre officiel de la direction commerciale, communication et sécurité du club, je tiens à réagir à ce résultat synonyme pour le Stade Malherbe Caen d’une descente douloureuse au terme d’une saison pourtant haute en couleurs.

Les rouge et bleu perdent aujourd’hui leur place au sein de l’élite d’un des plus grands championnats européen et même du monde. Ces trois années ont pourtant été le théâtre de belles réussites qui doivent nous permettre de regarder l’avenir avec confiance.

Cette saison fut certes un tantinet éprouvante mais elle nous a procuré des émotions que seul ce club sait offrir à ses clients, le tout sans supplément.

Le classique mais toujours très réussi trou hivernal.

Cette année encore, vous y avez cru après ce début de saison en fanfare, qu’enfin l’équipe allait pouvoir naviguer gentiment dans le ventre mou et assurer le maintien quelques ajournées avant la fin. Cette année encore vous avez pleuré devant cette dégringolade harmonieuse et régulière au classement jusqu’aux portes de la zone rouge.

La grève dont on ne s’aperçoit même plus.

Quand les bolchéviques du MNK décidèrent de suspendre leurs encouragements, la direction du club fit preuve d’une grande fermeté et de beaucoup d’habileté vis-à-vis de ces privilégiés élevés à la mauvais graisse. Grâce à cette gestion  très réussie les actionnaires du club ont été épargnés par cette crise sans précédent.

Le recrutement malin.

Il a porté cette année sur un quasi international très expérimenté, le bien nommé PAF. Lui aussi vous a donné de l’espoir en début de saison, vous a fait rêver avec ce sens du jeu et cette technique qui allait dynamiter notre attaque. Pierre-Alain aura réussi son intégration caennaise jusqu’à épouser sa courbe sportive et plonger corps et âme dans le trou hivernal puis printanier.

La révélation médiatique.

Elle est incontestablement à porter au crédit de Livio Nabab notre athlétique attaquant dont la sortie lors du Canal Football Club à propos de Romain Hamouma « il faudrait qu’il sourisse un peu » a porté haut les couleurs du club dans les zapping et bêtisiers télévisés.

Une concurrence fructueuse au poste d’arrière gauche.

Entre le produit maison Alexandre Raineau et l’autre recrue maline de l’année, Aurélien Montaroup, les performances de haut niveau se sont succédé pour le plus grand bonheur de notre stabilité défensive. Cette saine émulation fut telle que Laurent Blanc n’en retiendra aucun dans sa pré-liste pour jouer l’Euro, sûrement pour ne pas avoir la douleur de choisir.

Un parcours héroïque en coupes.

La quart de finale en Coupe de la Ligue est notre meilleur résultat dans cette compétition depuis bien longtemps et que dire de ce 32ème de finale en coupe de France joué à onze contre Troyes, sinon que les 3 000 qui ont payé leur place ce soir là pourront dire « j’y étais » ?

Le sillon du Stade Malherbe est creusé et l’avenir s’annonce radieux y compris sur les vertes pelouses de la ligue 2. Aujourd’hui des joueurs reconnus comme Jean Calvé se pressent pour rejoindre le projet sportif de Franck Dumas. Profitons tous ensemble de ces moments d’émotion en rouge et bleu en attendant la saison prochaine.

Partager :

Une sympathique mascotte barbue, cornue et vêtue d’une seyante tunique rouge et bleue. La vraie vie d’un pur Viking doué de talents inattendus qui vous fera partager ses déliriums sur Malherbe et tout le reste. Spécialiste de la pop-culture française des années 70 et 80, Michel-Thor connait par cœur la chanson "Sur des musiques érotiques" d'Herbert Léonard ainsi que son solo de saxophone.