Avant première : Caen-Saint Etienne en live

Un nouveau rêve étrange et pénétrant est venu à moi pendant mon sommeil la nuit dernière. Pour la deuxième fois de la saison j’ai vu très précisément ce qui allait se passer samedi pour le prochain match du Stade Malherbe. Sortez vos grilles de Loto sportif, notez bien tous les détails pour épater vos collègues de boulot à la pause café, je vais vous en mettre plein les mirettes.

16 h : Les joueurs arrivent au stade très concentrés dans leurs grosses voitures noires. Bizarrement Mbaye Niang arrive légèrement endormi à l’arrière d’un minibus gris marqué « Le Vox ».

18 h : Franck Dumas apprend que Dominique Rocheteau est toujours surnommé l’ange vert dans le Forez. En tant qu’ancienne gloire locale il exige que lui aussi soit affublé d’un surnom. Le Président Fortin demande à Pilou Mokkedel de se charger du dossier séance tenante.

18 h50 : Pilou Mokkedel revient vers son Président  avec un projet admirablement ficelé : il propose un vote où les supporters pourront choisir entre le diable rouge et bleu, le morse rose ou le diplomocus gris. Chacun devra obligatoirement voter sur la page Facebook officielle sous peine d’interdiction de stade.

19h : Nouvelle titularisation d’Alexandre Raineau sur la côté gauche de la défense caennaise. Les stadiers distribuent gracieusement des plaquettes d’Immodium aux supporters.

19h01 : Première action du match. Tacle glissé de Grégory Proment à la gorge du jeune Laurent Battles, récupération du ballon, ouverture vers Kandia Traoré qui, en voulant faire un contrôle dans la course, envoie malencontreusement le cuir dans la lucarne opposée. 1-0 pour les rouge et bleu.

19h02 : Sur le renvoi des visiteurs, la passe en retrait de Jérémy Clément est mal assurée. Grégory Leca, qui revenait se placer au sprint, intercepte : double-contact, petit pont, talonnade les yeux fermés pour Nicolas Bulot lancé plein axe, cacahuète, 2-0 on n’en parle plus.

19h03 : Les Caennais passent en 6-4-0 et ne sortent plus de leur moitié de terrain.

19h30 : Irruption de la police des frontières dans le parcage visiteurs. Sur une dénonciation d’un riverain consciencieux, un groupe de moustachus vêtus de maillots verts, mangeant du grillaton et parlant un langage aux sonorités nasales étranges a été repéré dans un bus près du stade. Que je t’embarque tout ça et retour direct en Albanie.

19 h 45 : Pendant la mi-temps, après les cœurs de la Saint Valentin et les œufs de Pâques volants, une nouvelle animation est proposée aux clients du club. En cette veille de premier tour de l’élection présidentielle, un lâcher d’urnes est tenté en vain sur la pelouse du stade d’Ornano.

20 h : Au retour de la mi-temps, altercation dans le tunnel entre Christophe Galtier et Frédéric Bulot pour une sombre histoire de marque de gel dans les cheveux.

20h 15 : Les Verts se ruent en vain à l’attaque et échouent régulièrement sur un Alexis Thébaux des grands soirs. Depuis le banc de touche, Jérémie Janot appelle Spiderman pour lui annoncer le nom de son successeur.

20 h 50 : Coup de sifflet final. Victoire du Stade Malherbe, 37 points au compteur, le maintien est quasiment assuré. Le Président Fortin double la prime, danse le carapicho nu sous la douche en buvant du champagne, prolonge Nivet, Deroin, Proment et Traoré pour trois ans et invite toute le monde à fêter ça sur son yacht à Port-en-Bessin.

Avatar

Une sympathique mascotte barbue, cornue et vêtue d’une seyante tunique rouge et bleue. La vraie vie d’un pur Viking doué de talents inattendus qui vous fera partager ses déliriums sur Malherbe et tout le reste. Spécialiste de la pop-culture française des années 70 et 80, Michel-Thor connait par cœur la chanson "Sur des musiques érotiques" d'Herbert Léonard ainsi que son solo de saxophone.

One Comment

Laisser un commentaire